14 juillet 2022, un appel national à manifester à Paris-Bastille: il faut se mobiliser !

13/07/2022

Faut-il laisser le 14 juillet à Macron, à ses obligés, et aux militaires? Le peuple de France doit se réapproprier sa fête nationale, affirme dans un appel que nous publions ici l’avocat David Libeskind, énumérant les mesures urgentes à mettre en place. Rassemblons-nous demain 14 juillet à 13h place de la Bastille à Paris !

« Une révolution ne s’invite pas c’est le peuple qui la décide » affirmait Emmanuel Macron le 6 août 2020 à Beyrouth. Rappelons donc l’histoire des événements du 14 juillet 1789, chaque année célébré en tant que fête nationale par la France. Le déroulé de cette journée insurrectionnelle est en effet souvent effacé des mémoires. 

Un bref rappel historique s’impose : le 14 juillet 1789 est le symbole d’une des premières journées révolutionnaires. La France fait alors face à une grave pénurie de blé, la monarchie est en état de faillite virtuelle, le peuple gronde, des états généraux sont convoqués. A Paris, le 11 juillet 1789, le ministre Necker, populaire auprès du peuple, est renvoyé de sa charge. Le peuple parisien sort dans la rue pour manifester sa colère. Aux Invalides, les Parisiens ont pu se saisir d’une douzaine de canons et de dizaines de milliers de fusils. 

Mais il manque de la poudre et des munitions ! Les Parisiens les trouveront en s’emparant de la forteresse de la Bastille. On connaît la suite…

Au fil du temps le pouvoir politique s’est emparé de cette fête nationale à son seul profit. Chaque année, on assiste à un défilé de militaires décorés, qui saluent le Président de la République et sa cohorte d’obligés relégués dans les tribunes.

Le peuple de France – à l’exception bien sûr de sa fraction la plus revendicative et contestataire, à savoir les Gilets jaunes, pourtant dignes héritiers des révolutionnaires de 1789, mais à qui l’on interdit la présence par des arrêtés préfectoraux scélérats – est convié sur l’avenue des Champs-Élysées pour applaudir une armée nationale pourtant tombée en désuétude, faute de moyens.

Au Président de la République est ensuite laissé la parole dans les jardins du palais de l’Élysée, face à des journalistes soigneusement sélectionnés pour l’occasion. Au peuple de France, présumé ne rien comprendre à la chose politique, est ensuite autorisé le divertissement : feux d’artifice et bals traditionnels accompagnent les festivités du 14 juillet.

Il est une certitude pour nous: la fête du 14 juillet doit être rendu au peuple de France. Le peuple doit se réapproprier la fête nationale du 14 juillet 1789 ! Manifestons demain avec nos Mariannes pour célébrer dignement la prise de la Bastille par les révolutionnaires de 1789 ! Comme nous le souhaitons, pas comme ils le souhaient.

Les revendications :

  1. Revalorisation des salaires et des pensions.
  1. Baisse des taxes et des prix, gel des produits de première nécessité, parmi lesquels les énergies.
  2. Référendum d’initiative citoyenne (RIC) en toutes matières et démocratie directe.
  1. Création d’un fonds d’indemnisation pour les victimes de violences d’État, et amnistie pour les Gilets jaunes condamnés abusivement.
  1. Sauvetage de notre modèle de santé. Réintégration des personnels soignants écartés en raison de leur parcours vaccinal, et restitution de leurs arriérés de salaires, déblocage de moyens et de fonds pour la réouverture des services hospitaliers en danger ou déjà fermés.

Rassemblement à 13h à Bastille. Prises de parole. Départ à 14h30 fin de la manif à 19h15 !

David Libeskind

Avocat et animateur sur QG, co-organisateur de la manifestation parisienne

À lire aussi

5 Commentaire(s)

  1. Je vote pour. L’idée est absolument excellente mais n’est-ce pas un peu tard ?

    En tout cas, voir foutre en l’air ce défilé (qui est une commémoration frauduleuse de la part des contre-révolutionnaires d’extrême-droite qui nous dirigent) serait un vrai bonheur !

Laisser un commentaire