Pour accéder à ce contenu veuillez vous connecter ou vous abonner

« Palestine: jusqu’où ira le martyre de Gaza? »Avec Taoufiq Tahani

Émission du 12/02/2024

Aude Lancelin a reçu Taoufiq Tahani, président d’honneur de l’association France Palestine Solidarité. Née en 2001, l’association œuvre pour une paix réelle et durable fondée sur l’application du droit international. Drames sanitaires et humanitaires inédits en Palestine, pire situation connue par une population civile à notre époque contemporaine, couverture médiatique qui ne cesse de décroître…jusqu’où se poursuivra l’insoutenable martyre de Gaza?

À voir aussi
À voir aussi

5 Commentaire(s)

  1. Très bonne affiche … qui s’annonçait éminemment délicate. La chose a été menée à bon port dans les règles de l’art.

    Qu’Israël procède actuellement à des bombardements aveugles (ou pas aveugles d’ailleurs, mais ça reste à prouver) sur une population mêlant civils et militaires est indéniable. Et totalement inacceptable. Le but est clairement de faire dégager tout ce monde. Culturellement, Israël s’inspire de son mentor Américain qui, dans toutes ses guerres, a toujours visé et massacré massivement et sans sommation des civils seuls et non menaçant. A titre de punition collective ? ou d’exemple cad de menace ? ou d’inconscience ? on ne sait !

    Cependant cela ne justifie pas -surtout en un « premier coup » susceptible de faire engrenage (je parle maintenant de l’attaque du Hamas du 7 octobre)- que des méthodes terroristes ou criminelles soient considérées comme légitimes. Le marxisme, historiquement, a toujours refusé le terrorisme (contrairement à un certain gauchisme). Dans l’émission, concernant ces crimes ou ce terrorisme du Hamas, il a fallu attendre un peu pour que le Hamas soit désigné comme « interlocuteur problématique » utilisant des « méthodes criminelles », et que mr Taoufiq Tahani déclare alors n’avoir aucune sympathie pour ce Hamas. En fait, Mr Taoufiq Tahani se montre favorable à une solution à 2 Etats (qui semble incontournable), malgré les difficultés de type « voisins ennemis » (France/Allemagne ?).

    Ceci dit, toute méthode consistant à planquer des militaires (et/ou leurs équipements) derrières des civils est condamnable (cas de l’Ukraine pilotée par l’Amérique ; cas du Hamas avec sa variante « otages »).

    Je ressens actuellement que cette question des otages n’est pas portée dans le landernau médiatico-politique, y compris à gauche (dont LFI). Des espèces d’omertas indépendantes, autocéphales, planent sur les partis concernant la question des otages : on n’entend pas d’exigence de libération immédiate et SANS CONDITION de ces otages. Que l’on nomme la prise d’otages comme on veut : « terrorisme », « crimes de guerre », « crimes contre l’humanité », peu importe : ce n’est pas la catégorie qui compte, c’est la chose qu’elle cache : les otages, dont on sait que certains sont morts en détention (on pourra ironiser en disant qu’il vaut mieux être otage vivant qu’assassiné lors de l’assaut initial !!!). Quand mr Taoufiq Tahani a parlé des otages, ça a été presque un reproche fait à Israël de n’être pas parvenu à les faire libérer : ça paraît sympa, mais c’est aussi quelque peu étrange ! étrange d’autant que cet homme s’est montré tout le long de l’entretien très clair, plein de mesure, de convictions, de connaissances, et d’humanité. Il s’est permis de faire preuve d’humour en disant que « mr Biden devrait faire attention à ce qu’il dit » (là, il rêve !).

    Dans les cycles de surenchères, d’engrenages, entre belligérants, outre le nécessaire respect des règles de la guerre, la question morale de la responsabilité du déclenchement se résout (malheureusement?) dans la question concrète : qui a commencé ? Ici, pour Israël c’est le Hamas le 7 octobre 2023 ! pour le Hamas c’est Israël en Mai 48 ! C’est pas gagné !

  2. .
    Remarquable interview !, au bout de laquelle …

    QG — «  Comment peut-on vous aider ? » 

    Taoufiq Tahani — «  Il faut continuer à parler des Palestiniens.» 

                               —  «  Il faut soutenir les initiatives de la  CIJ » telle condamner «  l’annexion contraire au Droit International » .
    .

    1. C’est à suivre … même si Taoufiq Tahani pourtant Président d’Honneur de l’Association France Palestine Solidarité (AFPS), n’est pas des invités, pas davantage d’ailleurs que Leïla Shahid, témoin irremplacée de l’histoire de son pays, longtemps représentante de la Palestine en France puis son ambassadrice en Europe, mais qui sont rarement invités – ( LS quasiment jamais ) d’où le caractère précieux de l’interview de TT sur QG – et qui auraient tous deux beaucoup à dire :
      https://x.com/Ccesoir/status/1758151717852709097?s=20

Laisser un commentaire