Pour accéder à ce contenu veuillez vous connecter ou vous abonner

« Spéciale municipales : L’élection qui fait peur à Macron» – Pas de Quartier avec François Boulo, Pierre-Yves Bournazel et Esther Benbassa 24/02/2020

Émission du 24/02/2020

QG a reçu en direct Pierre-Yves Bournazel, député, candidat LREM à Paris. Une confrontation de près de deux heures sur la politique de Macron, les Gilets jaunes et la situation préoccupante du pays avec aux côtés d’Aude Lancelin, François Boulo, avocat, et Esther Benabassa, sénatrice écologiste.

De la même émission
À voir aussi

18 Commentaire(s)

  1. Certes, on pourra reconnaître à Monsieur Bournazel, député affilié au groupe LREM, un certain courage à venir ici plaider « la cause » du Macronisme en Marche… Et sans doute n’avons-nous pas affaire au travers de sa personne au pire qui soit d’entre eux, lui qui prend garde d’échapper – dans l’ordre du discours tout du moins – à ce que Bourdieu nommait en son temps « le racisme de l’intelligence ». Pour autant, force est de constater que lorsque la « bataille des idées » est perdue, il faut une autre sorte d’intelligence pour le reconnaître et partant rompre idéologiquement d’avec « les siens » !!! Alors,oui, certes, un certain courage, mais sans audace (sauf à considérer bien-sûr que dans la conjoncture actuelle l’audace est de s’en tenir aux lieux communs, toujours rabâchés, du parti des dominants (et qui entendent bien le rester, quel qu’en soit le prix !!!).

  2. La violence, je l’ai constatée quand les premières fois où je suis allé manifester j’ai vu les black blocs épargnés et les gens pacifiques tabassés, gazés, insultés par les FDR (forces de répression). Que certains s’énervent me semble une réaction humaine, moi-même je n’aime pas être maltraité surtout sans raison.
    Le Bournazel en bon macroniste déroule ses éléments de langage en bon petit soldat (homophobie, etc.. ) et il défend la violence des FDR contre les GJ ce qui est normal car sans les FDR ce pouvoir serait à genoux.
    Aujourd’hui la police dirige le pays avec le gouvernement.
    Demain elle sera là pour agresser avec enthousiasme les manifestants qui protestent contre la « réforme des retraites », veulent le RIC, la fin de la casse des services publics, une vie meilleure, etc…
    Il me semble que nous allons vers une aggravation de la situation surtout depuis que l’europe a donné un bon point à la France pour sa réforme des retraites ! L’europe est une catastrophe !

  3. François, je te trouve bien enthousiaste à propos de Brexit/Frexit… je ne sais pas si Boris Johnson va faire tout ce qu’il a annoncé (je te trouve bien optimiste) mais avec sa ministre de l’intérieur très très à droite, Priti Patel (qui disait lors de la Conférence des Tories en 2019 “To the criminals, I simply say this: we are coming after you.” A stronger law-and-order state, she said, “is what the people want”), il a déjà formalisé un système d’immigration à points. Tu noteras que c’est une des premières choses, sinon la première qu’il met en oeuvre suite au départ effectif du RU de l’UE le 31 janvier. Pour le reste de ses promesses, on attend et on va peut-être attendre longtemps.

    Pour ce qui est de l’augmentation du salaire minimum, il faut savoir que c’est Orsbone (le ministre conservateur de l’échiquier) qui avait promis en 2015, £9.00 de l’heure pour 2020. on constate donc que Johnson ne respecte pas les engagements de son propre parti, puisque en 2020, il propose une augmentation à £8.72. D’autre part, il faut savoir que ces £8.72 correspondent à la demande de l’UE de donner un salaire minimum équivalent à 60 % du salaire médian du pays (en effet pour l’UE le salaire mini dans chaque pays doit être corrélé aux salaires dudit pays, ça peut se comprendre). En conclusion, le RU suit à la lettre les recommandations de l’UE sur ce point, si en France nous n’avons pas d’augmentation il faudrait peut-être se retourner vers les personnes à la tête du pays… Suivez mon regard.

    Pour revenir au Brexit et à ceux qui ont fait campagne pour, ils nous ont vendu la souveraineté avant tout et le contrôle des frontières juste après, mais étrangement, une fois dehors, ils commencent par le contrôle de l’immigration…. Vraie priorité donc, satisfaire les bas instincts du bon peuple. Et je n’oublie pas le retour du fabuleux passeport bleu… http://bit.ly/2wB4eIl, passeport qui ironiquement sera fait en France — what’s the fuck?

    Pour ma part, je ne suis certainement pas un européiste béa, mais quand je regarde les leaders du Brexit et aujourd’hui du Frexit, je me dis non merci ! Je te renvoie à la délicieuse « Grande soirée UPR du Brexit à Paris » http://bit.ly/2w80jCs et t’invite à aller directement à 1h34m30s présentation de tout le monde et à 2h46m10s au discours de Philippot. Oui, oui Philippot et les autres…

    Ici au RU nous avons Nigel Farage https://bbc.in/38X0sYg et Arron Banks le financier de la campagne du Leave (ou plutôt l’investisseur), pas xénophobe non plus http://bit.ly/2VcpnTG. Il est vrai que Boris n’est pas à la traîne puisqu’il compare les femmes en burqa à des boîtes aux lettres http://bit.ly/2TcgN4F.

    Le monde merveilleux du Brexit/Frexit, ou quand les ultras riches sont contre les contraintes mises en place par l’UE, notamment celles à propos des paradis fiscaux et autres réglementations qui les gênes.

    Esther Benbassa avec son cosmopolitisme ici revendiqué a bien compris quels sont les sous-entendus de tes propos François. Bref, François tu sors du bois et c’est un peu décevant sur cet aspect, même si tu cites Todd 🙂

    1. J’apprécie énormément François sur ses positions politiques ,mais comme toi pascal ,je suis complètement opposé à lui sur son idée de combattre l’U E. Le jour ou il a déclaré que les français appréciaient l’Euro , c’était un moyen très pratique pour échanger ses devises à l’étranger!!!! c’est ce moquer de nous. Il a beau ignorer le choix majoritaire des français pour l’U E et l’Euros comme la fait en sont templs Marine Lepen! Les Français restent attachés à L’Europe. Vaut mieux une europe mal ficelée que pas d’Europe du tout!

        1. Comme beaucoup de Français, toujours sous le choc de ce déni de démocratie qu’a été 2005, vous confondez contrat de mariage (le referendum de 2005) et divorce sans contrat (Brexit), les deux référendums n’ont rien voir.

          L’un se faisait sur la base d’un traité rédigé (que les Français ne se sont pas privés de lire, relire et débattre), l’autre sur justement l’absence de traité. Avec le Brexit les Britanniques ont signé un chèque en blanc aux Brexiters, ils voulaient à 52% sortir, mais personne n’avait pensé à leur dire qu’il y avait plusieurs façons de sortir. Un détail !

          Pour ma part, autant le coup de Sarkozy était inacceptable, autant il était indispensable d’avoir un second référendum au RU pour savoir COMMENT les Britanniques voulaient sortir. En effet, il y a tout un continuum de façons de sortir, le premier référendum passait à côté de ce point fondamental et aujourd’hui laisse les coudées franches au plus durs des brexisters, c.-à-d. au gouvernement Johnson.

          Je suis bien conscient que cela revenait à poser la question deux fois, d’autant plus si en plus du comment, on leur demandait s’ils voulaient toujours sortir, mais à la différence (encore une fois) de 2005 c’est le peuple qui aurait tranché. Ainsi, pour moi la solution du Labour était la bonne, mais Johnson a gagné avec un message simple pour ne pas dire simpliste « get Brexit done », et surtout vide (qui me fait beaucoup penser au vide « macronal »). Tristesse.

          Quand on utilise les cordes de la xénophobie et du nationalisme remaquillé en souveraineté, on gagne plus facilement. La haine des autres est un concept tristement efficace, cf. Le Pen qui n’a que ça à vendre et qui avec une massive promotion médiatique remporte quelques succès chez les mêmes.

          ps: par pitié ne me faites pas dire que l’UE est parfaite, mais je pense que le problème est avant tout chez nous.

      1.  » Il a beau ignorer le choix majoritaire des français pour l’U E et l’Euros comme la fait en sont templs Marine Lepen! Les Français restent attachés à L’Europe. Vaut mieux une europe mal ficelée que pas d’Europe du tout! »

        Parler comme cela, dit deux choses :
        – Être contre cette Europe, c’est à rapprocher des positions de Marine Lepen
        – M Boulo n’est pas démocratique il ignore le choix majoritaire des français

        Je ne vais pas commenter la première , c’est petit et méprisable, c’est quand on manque d’arguments.
        Pour la seconde : a-t-on respecté le choix des français pour la constitution européenne?

        Quand à la grande analyse : « Vaut mieux une europe mal ficelée que pas d’Europe du tout! »
        Est-ce une Europe des peuples ou une Europe du Capital ? M Boulo a raison , il faut changer les articles de base : liberté de circulation des capitaux et libre concurrence : c’est la légalisation des paradis fiscaux et la destruction des services publics ( les espaces de l’éducation, des médicaments, de la santé etc doivent devenir des espaces privés ouvert à la libre concurrence selon une logique du profit max)

        Pour le reste du débat , les deux autres sont bien gentils , c’est la langue de bois , le non changement assuré!

    2. Vous voulez descendre M Boulo sur 30 s d’intervention, en oubliant tout le reste . Il voulait, je pense simplement dire que même un gouvernement conservateur pouvait prendre des mesures sociales alors que nos ‘socialistes ne l’ont pas fait! Soulignant ainsi l’entrave des lois européennes. Vous en profitez pour l’assimiler à un conservateur nationaliste qui sort du bois en vous appuyant sur les propos de Mme Benbassa dont on voit bien que des années de sénat n’ont pas favorisé sa vivacité d’esprit.
      Vous trouvez que l’UE a entravé les paradis fiscaux , on ne peut pas vous prendre aux sérieux ! Ce qu’on a fait est ridicule et c’était à un moment où il fallait faire quelque chose pour masquer la collusion UE et grande finance.
      Mais c’est peut être aussi un problème psy!
      Je ne connais pas M Boulo et je ne suis pas Gilet jaune mais ce qu’il dit est assez clair et ce commentaire bien moralisateur.

    3. Vous voulez descendre M Boulo sur 30 s d’intervention, en oubliant tout le reste . Il voulait, je pense simplement dire que même un gouvernement conservateur pouvait prendre des mesures sociales alors que nos ‘socialistes ne l’ont pas fait! Soulignant ainsi l’entrave des lois européennes. Vous en profitez pour l’assimiler à un conservateur nationaliste qui sort du bois en vous appuyant sur les propos de Mme Benbassa qui veut une Europe à tout prix et qui comme vous assimile la critique de l’Europe à un rejet des étrangers.
      Vous trouvez que l’UE a entravé les paradis fiscaux , on ne peut pas vous prendre aux sérieux ! Ce qu’on a fait est ridicule et c’était à un moment où il fallait faire quelque chose pour masquer la collusion UE et grande finance.
      Mais c’est peut être aussi un problème psy!
      Je ne connais pas M Boulo et je ne suis pas Gilet jaune mais ce qu’il dit est assez clair et ce commentaire bien moralisateur.

      1. « Il voulait, je pense simplement dire que même un gouvernement conservateur pouvait prendre des mesures sociales alors que nos ‘socialistes ne l’ont pas fait! Soulignant ainsi l’entrave des lois européennes. »

        Et bien vous pensez mal ! Vous n’avez rien compris ni aux propos de Boulo ni aux miens. Puis-je vous suggérer de revoir la vidéo, puis de relire mon commentaire. Votre appel à « l’entrave [par] les lois européennes » démontre que vous ne m’avez ni lu ni compris — je dis exactement le contraire et il se trouve en plus que c’est l’objet principal de mon commentaire, il vous a échappé.

        « Vous trouvez que l’UE a entravé les paradis fiscaux »

        Je ne pense pas que l’UE a fait grand-chose pour la lutte contre les paradis fiscaux, mais est-ce l’UE ou les États qui la composent qui sont en faute ? Petite pensée pour Cahuzac… client des paradis fiscaux, ministre des Finances de la France… mais pas spécialement responsable de l’UE. Une fois de plus vous regardez le doigt alors qu’on vous montre la Lune. Pour ma part, il est clair que le problème est d’abord chez nous.

        Quoi qu’il en soit, le peu accompli était encore trop pour les Brexiters comme Nigel Farage et son financier Arron Banks (qui l’un et l’autre se moquent du SMIC comme de leur première chemise). Le très modeste partage des richesses recommandé par l’UE (comme les 60% du salaire médian pour le salaire minimum, supra) c’était assurément trop aussi pour Priti Patel, Brexiteuse convaincue, aujourd’hui ministre de l’intérieur britannique, et qui en 2016 alors en charge d’un autre portefeuille décide de supprimer £30 par semaine sur l’allocation des handicapés qui passe alors de £103 à £73 http://bit.ly/39dtzq5, et qui « has voted for a stricter asylum system, stronger enforcement of immigration rules, and against banning the detention of pregnant women in immigration jails » http://bit.ly/2Tp0RvU. Voilà qui sont les Brexiters. Elle a même voté contre le mariage entre personnes de même sexe.

        Ça donne envie, n’est-ce pas ? Mais les Frexiters regardent ailleurs, puisque le gouvernement britannique augmente le SMIC (supra).

        Je n’assimile pas gratuitement le Brexit à la xénophobie, j’ai donné des éléments qui me permettent de le faire. Quand on regarde les leaders du Brexit, on constate qu’ils jouent tous ou presque sur la fibre xénophobe, c’est factuel. C’est pour moi LE point qui m’interdit de les suivre, même si par ailleurs l’UE n’est pas parfaite et notamment dans sa gestion récente des migrants. Toutefois on ne peut pas reprocher à l’UE de ne pas faire ce que les États devraient faire. Comme quand le Royaume-Uni laisse à la France le soin de gérer son problème de frontière à Calais, est-ce de la faute de l’UE ?

        Enfin, votre remarque à propos d’Esther Benbassa est à la limite de la cordialité. Je trouve au contraire que cette femme fait preuve d’un courage inouï et fort peu partagé aujourd’hui. Nous pourrions croire que vous vous placez du côté de ceux qui seraient prêts à faire payer leurs problèmes aux autres, aux étrangers ou assimilés… C’est dans l’air du temps, mais Esther Benbassa nous sauve, car elle a juste de la mémoire et beaucoup d’humanité.

    4. Vous voulez descendre M Boulo sur 30 s d’intervention, en oubliant tout le reste . Il voulait, je pense simplement dire que même un gouvernement conservateur pouvait prendre des mesures sociales alors que nos socialistes ne l’ont pas fait! Soulignant ainsi l’entrave des lois européennes. Vous en profitez pour l’assimiler à un conservateur nationaliste qui sort du bois en vous appuyant sur les propos de Mme Benbassa qui a d’après vous tout compris et qui donc comme vous assimile la critique de l’Europe à un rejet des étrangers ?
      Vous trouvez que l’UE a entravé les paradis fiscaux , on ne peut pas vous prendre aux sérieux ! Est-ce que le Delaware est sur la liste des paradis fiscaux pour ne parler que de celui-là ?

      Je ne connais pas M Boulo et je ne suis pas Gilet jaune mais ce qu’il dit est assez clair et votre commentaire bien moralisateur.

  4. Bon ! Il fallait l’organiser cette rencontre. Bravo.

    Bournazel n’a pas été sauvagement assassiné par ces 3 interlocuteurs adverses. J’espère qu’il en rendra compte chez BFM Télé Vomitive, chez Elle c’est Lui, chez C’est Nouille etc … On peut dire que les dits adversaires sont vraiment, vraiment civilisés, car le Bournazel c’est la copie conforme de Macron (en un peu moins prétentieux, mais plus inconscient). Période électorale oblige, il n’hésite pas à venir défier le peuple chez lui, comme le fait souvent Macron (lorsqu’il est entouré de gardes du corps, lui).

    Sur le fond, ses arguments relèvent du niveau zéro de la démocratie bourgeoise : en résumé « oui à la démocratie, mais non à la violence ». Chez ces gens-là, l’horreur, c’est la violence ! Cela vient toujours en tête de l’argumentation politique bourgeoise; toujours. C’est d’ailleurs bien le signe que c’est la seule solution pour se débarrasser de la violence des tortures sociales que la Macronie inflige au peuple. 15% s’octroient démocratiquement le droit de torturer 85 % de la population. 15% plutôt riches, et 85% plutôt pauvres ! A la bonne heure ! ou plutôt à la mauvaise ! C’est selon !

    Quand on en arrive là, perso je trouve que c’est con la démocratie. Et je me dis que ce serait intéressant d’essayer une dictature qui permettrait aux 85% les plus pauvres de la population d’empêcher les 15% les plus riches de leur bouffer la laine et la peau et les os, sur le dos. Je vote démocratiquement pour une telle dictature !

    1. Je rajoute que ce Bournazel – bougnat d’Auvergne et du Limousin – c’est aussi un peu le faux-jeton qui joue l’oiseau tombé du nid, avec son histoire de GJ racistes et homophobes !?!? il est allé ramasser ça au fin fond des poubelles du meanstream éditorial !

Laisser un commentaire