Pour accéder à ce contenu veuillez vous connecter ou vous abonner

« Affaire Chouviat : mon fils Cédric est mort en martyr » – Quartier Interdit avec Christian Chouviat

Émission du 18/01/2021

Aude Lancelin a reçu Christian Chouviat, père de Cédric, tué lors d’une interpellation par la police à Paris le 3 janvier 2020. Sa famille réclame toujours la suspension des policiers en cause dans la mort de ce père de cinq enfants, lors d’un banal contrôle routier à Paris.

De la même émission
À voir aussi

5 Commentaire(s)

  1. Belle initiative d’avoir invité monsieur Chouviat. Cette terrifiante affaire (une de plus), est à mettre au passif de cette milice macronienne et de ce gouvernement inepte et violent.
    Soutien total à toute la famille de monsieur Chouviat.
    Raymond Perez

  2. Il fallait du courage pour faire cet entretien, car cette histoire est insupportable du début à la fin.
    Quel dignité à cet homme. Comment cette bande de malfaiteurs, menteurs, criminels peut encore se compromettre à ce point.
    Comment nous tous, sachant le fin mot de cet assassinat en direct , pouvons nous encore supporter, croire, et maintenir ces gens au pouvoir.
    C’est quand même incroyable, qu’à notre époque, que dans ce pays, de telles horreurs puissent exister et accepter ?
    Soutien total à Mr Chouviat, respect pour les causes qu’il soutient.
    Nous vivons des moments terribles où les valeurs essentielles sont bafouées, piétinées..
    Une telle situation peut faire peur, mais ne tombons pas dans leur piège, et continuons de vouloir un monde autre que le leur..
    Merci QG e nous tenir,éveiller

  3. Il y avait « que faire ? ». Mais quand il n’y a plus rien à faire, alors on a « que dire ? ».

    « c’est un peu l’ bordel dans la tête de chacun »
    « chacun gère son problème »
    « un par le mutisme »
    « un par des colères »
    « l’autre par des pleurs »
    « un par la prière »
    « ils ont chacun ….. »
    « h24 »
    « vie foutue »
    « vieux couple »
    « perdu sa moitié »

    Que reviennent les tragiques !

Laisser un commentaire