Pour accéder à ce contenu veuillez vous connecter ou vous abonner

Contre Courant – Avec Thomas Piketty 18/11/2019

Émission du 18/11/2019

Retrouvez « Contre-Courant » pour un débat exceptionnel entre Alain Badiou et Thomas Piketty, en public au théâtre de la Commune.

De la même émission
À voir aussi

2 Commentaire(s)

  1. Dans cet entretien déjà ancien, je constate que Badiou est moins méprisant avec les intellectuels (comme Piketty) qu’avec les ouvriers ou le simple citoyen Gilet Jaune (voir d’autres entretiens). Ici on plaisante « plaisamment » sur la préférence entre « Durkeim » et « Marx ». On est entre-soi, quoi, entre universitaires auteurs de nombreux livres longuement réfléchis ! Ca me fait penser aux « pédants » et aux « mondains » de Bourdieu pour qualifier les attitudes savantes ou connaisseuses de la bourgeoisie face aux oeuvres d’arts.

    Sinon, le renoncement de la sociale démocratie de 1983 est effectivement en partie imputable à l’effondrement de la « protection » de l’URSS. Mais pas que ! La logique et la puissance du néo-capitalisme libéral « financier », a donné une poussée de développement quantitatif et qualitatif des forces productives (industrielles et guerrières) sans commune mesure avec celui du capitalisme purement industriel d’antan. De plus, les états d’âme des « décideurs » sur les conséquences sociales du capitalisme se sont évanouies avec l’éloignement des financiers du terrain social. L’apartheid social rend de plus en plus aveugle les capitalistes.

    Pour la propriété, ni l’un ni l’autre ne précise sur quoi elle porte : propriété privée des moyens de production ou propriété privée des moyens de vie (acquis par le travail direct cad le salaire : brosse à dents, habitation). On ne peut que supposer ici que la « cariole » est un outil de production qu’exploite le propriétaire en salariant d’autres travailleurs (donc production de plus-value) et non pas la cariole qui mène son propriétaire prendre l’air à la campagne avec sa famille.

  2. J’aimerai voir un débat entre Thomas Piketty et Bernard Friot .Pour finir par mieux comprendre que le projet de Thomas n’est qu’une résurgence de l’idéologie de la social démocratie originelle lorsqu’il prône de conserver la petite propriété LUCRATIVE « participative » . L’utopie impossible que la PETITE propriété à but lucratif ne débouche pas sur des objectifs plus lucratifs et redéveloppe ainsi le capitalisme de »Papa »…
    Le débat qui a suivi avec LORDON (vidéo Huma ) a amorcé le caractère trompeur de cette propriété participative comparé avec Le salaire à vie avec la qualification personnelle ( de 1 à 4 ) etc…
    En tout cas merci pour vos émissions

Laisser un commentaire