Pour accéder à ce contenu veuillez vous connecter ou vous abonner

« Covid 19: d’où vient le mal ? » – Quartier Libre avec Brice Perrier

Émission du 04/10/2021

Aude Lancelin a reçu en direct Brice Perrier, journaliste scientifique indépendant et auteur de « SARS-CoV-2. Aux origines du mal », une enquête sur les origines du Covid-19, pour un entretien sur les mystères et scénarios dérangeants liés à l’émergence du virus. Au programme: les conflits d’intérêts des laboratoires, Wu Hang, une ville au coeur des expérimentations sur les virus, et le consensus médiatique autour de l’origine de cette crise sanitaire.

De la même émission
À voir aussi

3 Commentaire(s)

  1. Je reviens 3 semaines après sur cet entretien : très peu de commentaires sur un thème pourtant hautement chérit par les nombreux abonnés anti-pass de QG !! Apparemment les conclusions semblent contrarier quelque peu la vision de ces anti-pass ! Ca se comprend, mais c’est bizarre tout de même, car cette enquête montre uniquement qu’il n’y a aucun complot dans l’affaire Covid ….

  2. Merci à Brice Perrier, journaliste indépendant. Indépendant et intègre selon moi.
    Manifestement, il n’est ni payé, ni influencé par Laurel et Hardy (comprendre : Biden et Trump) dans le but de justifier leurs délires belliqueux contre l’outrecuidant concurrent chinois, plus ou moins communiste! Communiste et autrefois « minus » économique ! La honte quoi, pour le « major » américain !

    Dans une lourde ambiance complotiste et antichinoise, mr Perrier apporte des bouffées de rationalité. Non, le Covid n’est pas une création volontaire chinoise contre l’occident. Ni même une création de Laurel et Hardy pour contrôler la populace (même si, dans cette optique, l’opportunité peut s’avérer intéressante).

    Oui, il a pu y avoir manipulation génétique volontaire dans les labos, mais elle serait imputable :
    – au scientisme « naturel » de certains scientifiques qui veulent expérimenter, comprendre, essayer, à tout prix; tout cela pour la bonne cause, et avec des méthodologies scientifiquement « ordinaires », cad créer « le mal », le « dangereux » en laboratoire pour apprendre à le maitriser en laboratoire.
    – scientisme partagé –dans le cas du Covid- par tous les chercheurs impliqués qu’ils soient chinois, français ou américains.
    – scientisme renforcé malheureusement par quelques intérêts (et même conflits d’intérêts) de cabinets privés rémunérés (chasseurs de virus naturels).

    Voilà qui parait tout à fait plausible.

    Oh, les complotistes ne désarmeront certes pas ; j’imagine « si la Chine a infecté sa propre population c’est justement pour faire croire à un accident » ; « la preuve : si elle a pu construire si vite des hôpitaux pour accueillir les malades c’est qu’elle s’était préparée à cette pandémie planifiée ! ». etc etc !

    Il est possible de résister à la réalité, il n’est pas possible de résister à l’imagination.

Laisser un commentaire