« La France sur la corde raide »Avec Aude Lancelin, Didier Maïsto et Harold Bernat

Émission du 20/06/2024

Retrouvez Aude Lancelin, Didier Maïsto et Harold Bernat pour un Quartier Populaire autour des législatives anticipées. Le RN aux portes du pouvoir, le pays plus que jamais malmené par les caprices d’Emmanuel Macron, la 5ème République entrée en crise terminale

"La France sur la corde raide" avec Aude Lancelin, Didier Maïsto et Harold Bernat
/
À voir aussi
À voir aussi

16 Commentaire(s)

  1. Ruffin (qui s’est pris la grosse tête et la mégalomanie galopante) est un traître qui a diné avec le millionnaire Olivier Legrain avec Garrido, Corbière, Piolle, Faucillon and cie. Une bande bien organisée pour tenter une mainmise sur LFI … Et Marine Tondelier qui déjeune avec Hollande ! Un cauchemar absolu cette engeance malsaine. Je vais voter NFP mais je n’oublierai pas leurs manigances puantes, la lutte des places et aucunement l’intérêt général humain.

  2. Y-a-t’il encore une solution parlementaire ? Ne devrions-nous pas unir tous nos efforts pour obtenir finalement le RIC ?
    Ne pourrait-on pas être en mesure de demander aux futurs élus du NFP et du RN d’au moins tenir leurs engagements sur ce seul sujet ?
    Même si nous sommes bien sûr hautement manipulables, j’ai du mal à voir une autre solution pour reprendre la main sur les services publics, notre politique étrangère, une certaine souveraineté etc.
    Reprendre la main, pas à pas, RIC après RIC, en essayant d’enfoncer à chaque fois un nouveau coin dans le système ?
    Notre grande vulnérabilité aux manipulations est elle plus potentiellement plus néfaste que la faiblesse ou l’incapacité de nos élites représentatives à défendre nos droits et intérêts en s’opposant aux marchés, aux grandes puissances ?
    Quand j’écoute Barbara Stiegler ou Alain Chouard, j’ai du mal à vraiment croire au retour hautement improbable d’un messie d’une stature à la De Gaulle ou à la génération spontanée de représentants insensibles aux pressions, aux enveloppes et surtout au formatage managérial.

  3. Des propositions de gauche
    https://www.youtube.com/c/R%C3%A9volutionPermanente
    Je ne suis pas militant à Révolution Permanente mais je conseille vivement d’écouter cette émission « spéciale législative » ou il est fort bien expliqué que nous ne sommes pas obligés de se soumettre au marché de dupes imposé par les socialos. On y apprend aussi les petits arangements entre Olivier Faure et Rufin pour dézinguer la LFI. Bonne écoute et bon week end

    1. Merci ces liens. Révolution Permanente (bien que Trotskiste) a au moins compris que Hollande et Glucksman n’ont vraiment rien à faire, mais absolument rien (sinon trahir) dans une alliance avec LFI. La Moufferie (Chantal Mouffe) de LFI les perdra. Dégommer Macron pour le remplacer par Hollande ou Glucksman c’est aller de Charybde en Scylla ou l’inverse.

        1. .
          J’ai parcouru la longue, longue vidéo, alternant visio et audio : énergie et combativité indéniables de RP ( imparables sur Nahel, en particulier ) mais,

          Pour moi, je vote NFP quels que soient les candidats (troubles ou limpides 😉 ).
          Donc je vais juste commenter cette problématique :
          au début, concernant les Européennes Anasse K. trouvait que ça ronronnait (ou terme équivalent 🙂 ), moi, je pense que l’enjeu était au moins de prendre position sur la « guerre » au Moyen-Orient (pendant l’extinction-extermination de Gaza …).
          Plus tard il revient quelques instants à la juriste franco-palestinienne Rima Hassan, heureusement élue à l’Europe !, où sa voix pourra porter pour une résolution concertée et légitime du « conflit » qui est dans tous les esprits …
          Ou encore, ils reviennent, en particulier l’avocate Elsa Marcel, sur l’incarcération sans fin de Georges Ibrahim Abdallah ( l’équivalent de ce subit Marwan Barghouti en Israël ) … du fait des présidents successifs et du fait de l’État ; ( il est à noter que la répression s’abat sur les indépendantistes de Nouvelle Calédonie https://www.rfi.fr/fr/france/20240622-nouvelle-calédonie-un-leader-indépendantiste-placé-en-détention-préventive-en-métropole ).

          Tout ça revient en boomerang dans la campagne, outre des Législatives ( de Nouméa, d’Ukraine ou de Palestine ).

          .

          1. a propos de Georges ce samedi un reportage étonnant car sur France Inter
            https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/secrets-d-info/secrets-d-info-du-samedi-22-juin-2024-7526241
            Quand au fait de voter NFP j’ai beaucoup d’amis qui vont le faire (et je comprends) je leur demande juste de cesser de sortir le discours débilitant qui consiste à dire : « si tu votes pas tu donne des points au RN » ce que j’apprécie dans la prise de parole d’Anasse c’est le fait qu’il affirme que tout ne s’arrête pas avec les élections bien au contraire.
            Bonne jpurnée

  4. Salutitoustes,

    je vais commencer par vous remercier à nouveau pour cette initiative et tenez bon il est important d’avoir des espaces de paroles qui sortent du folklore ambiant.

    Pour entrer dans le vif du sujet petits rappels: 1 parlementaire rapporte à sa formation politique 37 000 euro donc on peut dire que ce sont des élections primordiales pour les partis d’où l’ingratitude des NUPESSIENS que Leméluchenchef a sauvé du naufrage car à moins de 5% aux présidentielles les frais de campagne ne sont pas remboursés.
    Prendre le nom de Front Populaire pour lutter contre le fascisme ne manque pas de sel car c’est bel et bien le gouvernement qui (sous la pression britanique) a signé le pacte de non agression et donc a refusé de donner des vivres, des armes, des avions aux Républicains espagnols contrairement à Adolf et Bénito. C’est ce même gouvernement qui a ouvert les premiers camps en France pour y laisser mourir par millier les républicains.

    Au risque de radoter (c’est l’âge) autre rappel et pas des moindres 50% d’abstentions et 10% de non inscrits avec çà peut on parler de déferlement du Rassemblement nauséeux ?

    Pour répondre à Aude qui découvre une France, je demande laquelle ? Ne pas se méprendre sur mes propos (je ne cherche nullement à être désagréable) mais il me semble que vous méconnaissez la France rurale. Je vis dans le fin fond du Pays Basque en zone rurale, non pire en zone de montagne. Je dis pire car nous sommes délestés de tout ; plus d’écoles, d’hopitaux proches, de médecins, de postes etc. etc. la liste est longue.
    De plus, encore une fois au risque de radoter, les gens ont la mémoire et la gauche au pouvoir ils connaissent bien car la situation des campagnes a commencé bien avant Le Méprisant. Je sais que vous ne voulez pas commenter les frasques du NPF (et c’est très bien) mais ici les gens ont bien vu le fiasco de la NUPES, ils les ont bien entendu, 2 secondes avant l’annonce de la dissolution, exulter leur haine et se vomir dessus avec délectation. Et tout d’un coup, abracadabra, surprise on oublie tout, on s’embrasse et on verra après comment on se trahira et on ne respectera absolument rien de nos engagements qui n’engagent que celles et ceux qui veulent bien y croire. Le problème c’est que personne ne peut les croire (au Pays Basque la parole donnée a encore du sens) les gens des campagnes sont un peu censées et on ne leur fait pas avaler des couleuvres aussi facilement que çà. Quand qu’à Hollande qui vient sauver les « sans dents »OUARFFFF. Non les gens ne sont pas stupides, et LFI qui se donne en spectacle n’arrange rien à la crédibilité de la gauche et ne redore pas le blason de Méluche qui n’est pas apprécié dans la brousse (LFI assez absente dans les campagnes).
    Alors oui tout celà fait des couches au sentiment de mépris que ressentent les gens. Arold ne veut pas tout psychologiser (à juste titre) mais le mépris ici est vraiment plus que du ressenti. Des personnes m’ont avoué voter RN pas pour ses idées mais bel et bien pour mettre un bon coup de pied dans la fourmilière et envoyer une bonne dose de mépris à toute cette caste de nantis, d’autant que la gauche de « rupture » qui va faire la lèche au MEDEF fait doucement ricaner dans les chaumières.
    Il y a aussi une chose que les ruraux ne comprennent pas c’est les problématiques liées au travail, on peut discuter de tout, écologie politique mais le travail: » si tu veux vraiment bosser retrousse toi les manches. » Ici il n’y a pas d’immigrés ou très peu car pas d’usines donc les boulots « dits de merde » ils les font avec des salaires de misère mais çà met du beurre dans les épinards et les paysans bossent 7 jours sur 7 comme des brutes pour des queues de radis et se retrouvent à la retraite sans blé. mais avec le sentiment de n’avoir rien quémandé. J’en connais plusieurs qui auraient trop honte de demander le RSA ou de se retrouver au chômage. Donc la ritournelle qui dit que tu gagnes plus en ne foutant rien qu’en bossant dur çà passe crème, beaucoup de petits paysans vivent avec moins de 500 balles par mois, et celles et ceux qui font les boulots « de merde » une fois que tu enlève les frais d’essence et le reste le frigo n’est pas plein et ne parlons pas des loisirs (heureusement la pelote c’est gratos et il y a un fronton dans chaque village) Par contre les difficultés propres au monde rural ……….

    Quand à la marche arrière du Rassemblement Nauséeux, je suis persuadé qu’ils se savent incompétents pour diriger le pays actuellement, ils ne veulent pas se griller pour plus tard. A chaque fois dans la dernière ligne droite ils font tout pour foirer leur campagne (petit problème la gauche fait encore plus fort). Ils veulent des députés afin de financer leur parti et exister afin d’imposer leurs idées dans le discours politique sans se mouiller et laisser les autres voter les pires lois qu’ils n’auraient pas put faire passer.

    Didier, je vais te rassurer, ici le Connardovirus n’a rien changé à la convivialité, l’entraide et les fêtes. Quand à la numérisation absolue qui exclue encore plus entièrement d’accord surtout dans des coins ou le net fonctionne une fois sur deux et beaucoup de vieux (ici la population est agée) n’ont même pas d’ordis,si, si, c’est vrai.

    Force et courage à vous et encore Milesker comme on dit ici

    la gauche résiste
    https://www.youtube.com/watch?v=TJhNe7pikWo

  5. Je suis désolé de vous le dire mais Didier Maisto me soûle et s’écoute parler. Il monopolise trop longtemps la parole pour entrer dans des tunnels dont le contenu est tout à fait relatif. L’impression parfois que c’est un peu le café du commerce. Dommage parce que Aude et Harold, comme d’hab, sont au top.

  6. Excellent cru de QP au cours duquel, insensiblement, beaucoup de clarifications ont émergé :

    – quant à la « stratégie » à tenir par QG vis-à-vis du NFP : ne pas l’« empêcher », « le gêner », car ce mouvement constitue une espérance opportune face aux deux autres forces d’extrême-droite en lice suite aux Européennes (Macronie et RN),

    – quant à la signification « politique » de ce NFP, à savoir que NFP reste un assemblage « politicien » de compromis, certes un peu « social » mais certainement pas révolutionnaire compte tenu de la cohabitation avec deux composantes droitistes (Place Publique et PS, Place Publique étant très largement leader électoral de ce front).

    Quelques autres clarifications encore :

    – Didier affirme que Macron est un autocrate ! Là je dirais oui et non ! certes il n’a peut-être pas « consulté » pour sa décision de dissolution, mais il est totalement à la botte idéologique du capitalisme financier, cad le capitalisme néolibéral. Il n’a pas besoin de consigne : la bible néolibérale il la connaît par coeur, comme tout intégriste.

    – Aude constate la mutation, en 5 ans, des Gilets Jaune vers le RN !
    Peut-être sentent-ils que l’ennemi c’est effectivement « l’étranger » compris au sens du globalitarisme mondial, cad au sens de la concurrence économique mondiale libre et non biaisée ? Ce en quoi ils n’ont pas tort ! Là où ils auraient éventuellement tort, serait de croire que le RN va les protéger de l’étranger prolétarien concurrent sur les salaires : le trafic d’êtres humains, toutes races confondues (concurrence sur le marché du travail) est tout aussi nécessaire à la dictature globalitariste que le trafic monétaire mondial (avec un racisme monétaire : dollar uniquement) : l’argent est une force productive, le prolétaire aussi ; tout cela doit circuler.

    – Harold : « PS plus proche de Macron que de LFI » : oui absolument (mais là Aude réagit et rappelle la consigne vis à vis du NFP).

    – Didier ou Harold : « RN : airbag de la macronie ! » : oui, mais risque d’airbag Citroën, cad airbag qui pète à la gueule du conducteur et éventuellement le tue.

    – Didier : « la politique, c’est le métier de ceux qui n’en ont pas » : il n’y a pas de sots métier, bien qu’il y ait des métiers de sots.

    – Pour conclure par ceci : « notre camp est devenu le parti des « urbains », des « diplômés », des « gagnants », nous dit Aude.

    Alors là, ceci est extrêmement intéressant. Pour moi, l’explication est simple, et elle se nomme « post-marxisme » tout simplement, cad en gros le remplacement du social comme enjeu central, par le sociétal ! Cette roublardise émane de Mme Mouffe et de son comparse Laclau. https://fr.wikipedia.org/wiki/Chantal_Mouffe Notons que cela prolonge une autre attaque violemment anti-marxiste qui a précédé celle de Mouffe, l’attaque du post-modernisme. Tuer le marxisme est vital pour la bourgeoisie globalistique ultra droitière.

    Historiquement, la révolution française n’a été éclairée en compréhension qu’à partir de Marx qui a produit sa théorie 50 ans après cette révolution. Le post-marxisme, en vérité, revient « en réactionnaire » à cette révolution alors encore incomprise, comme si c’était un retour aux fondamentaux. Tout comme pendant la révolution, dans le post-marxisme (par exemple LFIste) on dit « les gens », « les citoyens », « les droits de l’homme et du citoyen », autant d’éléments qui ne distinguent nullement le bourgeois du prolétaire contrairement au marxisme, pour qui le distinguo « bourgeois »-« prolétaire » est LE fondement de ce qu’il nomme la lutte des classes (qui ne fait plus partie du post-marxisme). Dans le pré-marxisme comme dans le post-marxisme tout le monde est « citoyen », tout le monde est « homme », riche ou pauvre. Tous ont les mêmes droits, mais pas tous les mêmes pouvoirs. L’égalité en droit est le plus sûr moyen d’assurer l’inégalité des pouvoirs (justifiée moralement par le « mérite » : mme Mouffe fait une grande place à la morale) : tout le monde a le « droit d’être riche », mais ceux qui ne sont pas riches (bien qu’en ayant le droit) n’ont pas le même pouvoir d’achat que les riches ; l’égalité des droits ce n’est pas l’égalité des pouvoirs, que ce soient des pouvoirs d’achat ou des pouvoirs d’agir. Le droit, comme force productive, ne pèse pas lourd face à la force productive généralisée nommée « pognon », « argent », « dollar », « richesse », autant d’éléments qui sont aussi des droits.

    Mais cacher tout ça !!! que l’on ne saurait voir, ni entendre !!! Cacher ce bas social !!!! cacher-le derrière « le sociétal » que les diplômés, les urbains et les riches s’acharnent à développer tout azimut : nouveaux droits à la jouissance, droits aux identités choisies, etc … Les urbains, les diplômés, ils adorent ça ! Mais pas les prolétaires, non, eux, ils n’aiment pas trop ça ! C’est aussi pour cela qu’ils ne votent pas pour le post-marxisme, pas pour LFI, mais qu’ils votent pour le RN, qui n’est ni pour le social, ni pour le sociétal : les prolétaires, ils en sont à sacrifier le social pourvu qu’ils n’aient pas le sociétal. C’est dire !

  7. .
    Je vous ai suivis, hier soir, la corde est, en effet, raide !, et l’on peut dire qu’il y a de multiples noeuds. 😉 Pour les dénouer on peut, certes, y réfléchir comme hier, mais on verra surtout après … Les évènements sont tellement mouvants, instables depuis ce mauvais coup initial, les positions, fluctuantes, irrationnelles ou erratiques et ces néo-tropismes se révèlent ultra-périlleux …
    Nonobstant ce, ma position constante est :

    Vote Nouveau FRONT POPULAIRE les 30 juin et 7 juillet.

    p.-s. j’ai même répondu, ce matin, à une demande de « procuration populaire » , reçue par mail au nom du NFP, pour voter, dans ma ville, pour qui ne peut être présent 🙂 et j’attends qu’on me sollicite …
    .

Laisser un commentaire