Pour accéder à ce contenu veuillez vous connecter ou vous abonner

Le convoi de la liberté fera-t-il dérailler Macron? – Avec Priscillia Ludosky et Kevin du Bloc lorrain

Émission du 14/02/2022

Aude Lancelin a reçu Priscillia Ludosky, pionnière des Gilets jaunes, et Kévin, porte-parole du « Bloc lorrain », pour analyser le mouvement du Convoi de la liberté. Ce dernier a rassemblé des milliers de citoyens pour s’opposer aux mesures gouvernementales liberticides mises en place depuis le début de la pandémie du Covid. Le samedi 12 février 2022, les conducteurs du convoi français en provenance du Nord, sont arrivés sur les Champs Élysées en dépit des barrages, contrôles, fouilles, accès bloqués aux stations essence, et autres embûches organisées par la préfecture. En pleine campagne présidentielle, quel impact ce soulèvement aura-t-il sur la candidature Macron? S’agit-il d’une résurgence de l’esprit Gilets jaunes? Le mouvement peut-il prendre? Au lendemain des événements, QG fait le point sur la situation!

À voir aussi
À voir aussi

18 Commentaire(s)

  1. Après les litres de sueur et d’énergie laissée par les députés de LFI pour le combat social depuis 5 ans, entendre des Gilets Jaunes leur taper dessus… ça m’attriste vraiment.

    Didier Maïsto lui, a compris l’enjeu et à rejoint l’Union populaire sans avoir besoin d’adhérer à LFI et a toutes les positions de Mélenchon.

    1. Il a fait ça le Didier ? ça me surprend ! Bravo à lui.
      Ségolène aussi, sans adhérer, soutient la candidature Mélenchon/LFI, parait-il !
      « Nous partîmes cinq cents et par un prompt renfort nous nous vîmes trois mille en arrivant au port » Dom Juan Lucas de la Vega

      1. Oui, c’est vrai ! Pour Didier et il faut le voir dans l’émission populaire (voir melenchon2022.fr) et pour Ségolène aussi. Même des anarchistes qui rejetaient le vote m’écrivent que, cette fois, ils iront voter JL Mélenchon pour franchir une première marche vers leurs objectifs propres et que, de toutes façons, cela ne fera pas plus de mal que la droite ou l’extrême droite au pouvoir. C’est ce qu’on fait beaucoup de « VIP » de gauche.

  2. Je ne comprends pas les positions de défiance Priscillia Ludosky vis à vis de LFI qui est la seule formation de gauche à avoir combattu le pass sanitaire, la seule formation de gauche qui a largement accompagné les gilets jaunes et refusé de marcher aux cotés des policiers, la seule formation de gauche à avoir bataillé à l’assemblée nationale contre toutes les mesures liberticides et anti sociales de Macron depuis 5 ans avec Ruffin et les autres…

    1. C’est une enfant gâtée de la politique. Enfant des médias. Elle a eu une renommée foudroyante grâce à ces médias justement, sans avoir fait un travail de fond, de longue haleine, dans une organisation politique. Donc, dans son esprit, un parti, à quoi bon, puisqu’il suffit qu’elle paraisse, qu’elle apparaisse, qu’elle tousse pour que la presse de gauche accoure ! Une Diva, au fond. Je me suis bien planté à son sujet. Elle a le droit de ne pas adhérer à un parti, mais dégueuler sur les partis, là non, ça passe pas. Elle serait bien inspirée de se taire, par pudeur. De respecter ceux qui payent de leur personne.

        1. Oui, OK c’est bien si elle appelle déjà à voter (mais elle n’indique aucune tendance), et sur cet extrait on entend que sa préférence serait l’abstention organisée. Ca ressemble à cette primaire populaire où il s’agit de tout embrouiller avec des trucs « innovants » et donc miraculeux (j’ai oublié le tirage au sort du président de la république).
          A la sortie, c’est : pas de parti, pas de vote, bref un positionnement d’anarchiste-gaucho-droitiste qui vise en fait à ce que rien ne change vraiment (sauf qu’il faut baisser les impôts sur le carburant). Bref c’est du Thoreau !

          1. ainuage, toujours bien vu. Notre constitution et la loi électorale ne prévoient pas l’annulation d’une élection pour cause de trop d’abstention. On est chez les bisounours 😉 Pour que son rêve se réalise, il y a le projet de l’AEC avec une 6ème République et un vote rendu obligatoire. Pourquoi ne pas indiquer une tendance ? J’ai bien peur que, pour elle, LFI fasse partie de ses extrêmes. Or, elle a bien dit qu’elle ne voterait pas pour les extrêmes. Elle corrige en disant extrême-droite, mais…

  3. On ne peut pas élaborer un mouvement massif sans le faire en commun, d’accord Mélanchon va assez loin , le PCF aussi, LO encore plus loin et c’est en plus tous ces mouvements qui s’organisent même petits qui sont indispensables . Premièrement les gens qui y sont, ont la possibilité d’agir , de discuter sans être écraser par ceux qui ont plus l’habitude, ou plus une grande bouche … La radicalité se fraye un chemin car on voit bien qu’on ne peut pas faire autrement d’abord d’un point de vue logique et après on voit bien les partis ne prennent rien en compte , ils veulent être élu et après ils vont tout faire ?
    Ils ne feront que s’il y a un peuple derrière qui les soutient activement.
    De la communauté, de la revendication , de la préoccupation écologique en général on se rend compte qu’il faut tout prendre en compte : d’abord il faut que les gens vivent et non survivent… Poursuivre sa petite idée (juste d’accord) et en faire un programme non. Pour l’écologie le problème qu’il faut d’abord se poser c’est : est-ce qu’il faut un Parti écologique ? Tout le monde doit être écologiste (à part les fous et même s’il n’y avait pas danger immédiat). Poursuivre un combat qui se résume à lutter contre le nucléaire c’est faux c’est borné.
    Mélanchon (FI) est dans ce cadre même si la dimension sociale est plus grande.
    C’est pas le nucléaire qui me fait vibrer, c’est qu’il est indispensable , les gens ne vont pas suivre pour plus de pauvreté et de contraintes surtout que la fission elle est bien datée , mais est-ce que les écologistes veulent de la fusion , j’avais un copain grand écolo qui était contre Iter il n’en voulait pas.
    Il faut tout refonder prendre en compte ouvertement la lutte contre le capitalisme, une écologie non bornée, mettre le progrès et la science et toute la culture et donc l’éducation au cœur de notre société et donc encore si on veut faire cela en finir avec la pauvreté et les inégalités . Cela s’appelle une révolution;
    Cela veut dire qu’en face il ne vont pas se laisser faire.
    Les néo-fascistes avec le tandem Zémour-Bolloré représentent le passé: Travail Famille Patrie, idéologie englobant une vision chrétienne fascisante bien connue sous Vichy . Les QGétistes et bien d’autres ont une vision contraire . Le travail oui mais sans oublier notre citoyenneté , la famille d’accord mais si on n’en veut pas ou si on en veut d’un autre type en quoi cela pourrait déranger ? Patrie d’accord mais en respectant les autres peuples;
    Ces néofascistes veulent imposer leur façon de voir , leur façon d’être. C’est cela le problème le plus grave et le capital saura utiliser ces fanatiques comme il l’a déjà fait.
    Je suis d’accord pour dire que Macron est aussi dangereux qu’un ZB, pour ces élections je ne vais pas m’abstenir je voterai contre Macron même avec
    Le Pen en face (Zémour non ), si Mélanchon est au deuxième je voterai Mélanchon sans la culpabilité que j’aurais inévitablement pour pour Le Pen, mais Macron c’est pas possible!
    Mais premier tour je vais voter sans doute PCF (ou LO) chose que je n’ai pas fait depuis bien longtemps.
    Oui je dis tout on ne pourra pas me traiter de faux-c, je ne comprends pas qu’on puisse voir la fin de tous les problèmes avec une élection , ce ne peut être qu’une déception!
    J’accepte les insultes mais argumentées.

    1. « J’accepte les insultes mais argumentées » : très belle formule, absolument désarmante.
      Ca me fait penser aux vers de Brassens dans « la fessée » (il n’y a, là, absolument aucune ironie/insinuation malveillante de ma part):

      « Avez-vous remarqué que j’avais un beau cul ?
      Et ma main pantelante est retombée vaincue ! »

      Désarmée, la main, après l’interpellation de cette veuve malicieuse …

      https://www.google.com/search?q=parole+de+la+fess%C3%A9e+de+brassens&client=firefox-b-d&ei=UxQSYoj8JsWOlwTx9JaYBA&ved=0ahUKEwjI8aT1hY72AhVFx4UKHXG6BUMQ4dUDCA0&uact=5&oq=parole+de+la+fess%C3%A9e+de+brassens&gs_lcp=Cgdnd3Mtd2l6EAM6BwgAEEcQsAM6BAguEEM6CwgAEIAEELEDEIMBOg4ILhCABBCxAxDHARCjAjoOCC4QgAQQsQMQgwEQ1AI6CwguEIAEELEDEIMBOggIABCABBCxAzoICAAQsQMQgwE6DgguEIAEELEDEMcBENEDOgcILhDUAhBDOggILhCxAxCDAToFCAAQgAQ6CggAELEDEIMBEAo6BQguEIAEOgYIABAWEB46CQgAEMkDEBYQHjoICAAQFhAKEB5KBAhBGABKBAhGGABQhAZY30pg309oAXABeACAAWaIAc4SkgEEMzAuMZgBAKABAcgBCMABAQ&sclient=gws-wiz

  4. Nier la résonance que LFI a fait retentir en soutien des gilets jaunes, et pour avoir participé activement à ce mouvement par des présences sur ronds-points et bords de route, nier cette participation des insoumis.e;s en refusant de voter, ou en votant blanc ou je ne sais quoi, c’est laisser la place à tou.te.s les candidat.e.s des milliardaires. Ces gens s’en foutent de faire bouger les lignes dans le bon sens. Elles et ils préfèrent rester dans leurs attitudes de pur.e.s et dur.e.s. Qui ne comprend pas que Macron et les autres valets ne seront pas géné.e.s par l’abstention ? Bien au contraire. Ni par le vote blanc ? Quant à l’insurrection après la réélection de Macron : on dirait qu’elles et ils n’ont pas vu le déploiement des forces en face. Pourtant elles et ils disent les avoir affrontées : elles et ils en veulent encore plus ? Elles et ils n’en ont pas encore pris assez dans la gueule ? Moi, j’irai voter MELENCHON, et même si ça n’est pas parfait, ça va dans le bon sens. Quel manque de réflexion ! Quelle naîveté ! Grève générale qu’il dit ! Qu’ils se réveillent ! Il parle des « partis de gauche » : il parle de qui ? Le PS ? Le PC ? Priscilla « regrette » que Macron ne candidate pas ! On croît cauchemarder d’entendre de telles paroles. Quant à ARTHAUD, HIDALGO, POUTOU, TAUBIRA et même JADOT, ne sont préoccupé.e.s que par deux choses : se compter et récupérer des sous qui vont résulter des votes obtenus. Je vais donc continuer les collages, les portes à portes, les présences sur les bords de routes pour LAEC, (L’Avenir En Commun, pour celles et ceux qui ne sont toujours pas au courant). Il en faut de l’énergie pour ne pas se laisser décourager par de tels propos démobilisateurs. Il est vrai que j’ai 74 ans bien tapés, et que je n’ai toujours pas tout compris. Salut

    1. Tout a fait d’accord avec vous. Cela devient pénible de voir des gens qui se disent de gauche et qui ne comprennent pas, qu’il n’y a que la FI, Mélenchon, le parlement de l’union populaire, le programme de AVC qui peut nous sortir de cet impasse, et changer ce système néo-libéral qui nous ruine et nous détruit . Merci madame.

    2. Je vous soutiens et vous comprends. Je n’ai pas regardé cette émission , mais j’en devine les propos. La Priscilla, avec son « les partis c’est de la merde » a tombé le masque; derrière il y a un populisme petit bourgeois en révolte contre le grand capital. Les faire adhérer, ou seulement leur faire reconnaitre, le besoin d’un parti organisé pour la classe ouvrière, c’est leur faire une violence pire que la violence de la pauvreté. Populisme de petite profession libérale, qui ne veut pas être confondue avec la classe ouvrière, même si l’ouvrier est accepté sur les rond points comme force d’appoint non négligeable. Alliance de circonstances.

  5. Tres bonne émission.
    Je ne connaissais de Priscillia Ludosky que ses prises de positions contre les violences policières. Je découvre une jeune femme bien alerte sur l’étendue des questions politiques. J’ai particulièrement apprécié sa réflexion sur l’abstention et son idée de politiser ce choix, jusqu’à sa proposition d’en faire un parti transverse dont l’un des axes serait de veiller à ce que les élections soient tenues dans un cadre structurel qui respecte la voix de tous y compris des plus petits candidats. « On a un problème de démocratie dans ce pays » ai-je entendu. Audacieuse sa proposition de retarder les élections jusqu’à ce que l’on s’assure qu’elles se déroulent unanimement. Quitte à traverser une courte période sans gouvernement central. Les belges ont vécu cela sans dommages. Politiser notre refus de la « politique » politicienne… Une voie est lancée.
    Merci QG 🙏 media indépendant s’il en est

  6. Je suis entrain de suivre cette émission, car bien évidemment je soutiens le  » convoi de la liberté  » et partage une grande partie de leurs revendications, comme j’ai pu le faire et continue de le faire pour les gilets jaunes
    Pour une meilleure efficacité je pense qu’ils devraient rejoindre, rapidement, le parlement de l’union populaire, qui s’est rassemblé au mouvement de la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon, dont le programme répond, dans son ensemble, aux mêmes attentes. Lors des meetings, des interventions de ces derniers il y a de nombreux gilets jaunes, et leur chant est repris à chaque fois par l’ensemble des participants.,
    Rien ne pourra être réalisé sans un rassemblement massif, compte tenu de la situation actuelle, l’élection présidentielle étant inéluctable, derrière Jean-Luc Mélenchon et son équipe. Pour sortir de ce bourbier il faut un changement, une rupture radicale, et le programme de AVC permettra de le faire .
    Comme le précisait Frédéric Lordon lors d’une émission sur le Média je crois, seul un mouvement massif de la population,, pourrait, éventuellement, y arriver ! Alors, n’hésitons pas et donnons nous une chance, en votant bien. Quel autre choix avons-nous ? Il faut nous débarrasser de ce système néo-libéral, de ces guignols qui nous gouvernent, de Macron,
    Je reprends le cours de l’émission et remercie une fois encore QG pour le choix et la qualité de leur travail.

    .
    ,

Laisser un commentaire