« Le patriarcat exploite, le sexisme tue! » – Immersion dans la manif du 8 mars

Émission du 08/03/2021

Le 8 mars se tenait la Journée Des Droits Des Femmes. Des milliers de femmes ont défilé dans les rues pour maintenir la pression contre le gouvernement. Découvrez le récapitulatif complet de notre reporter, Adrien AdcaZz

De la même émission
À voir aussi

1 Commentaire(s)

  1. Vu le peu de commentaires journalistiques sur cette vidéo (ce n’est pas une critique, mais parfois des interviews en live peuvent donner une vision complémentaire), je souhaite commenter le bandeau de présentation, repris des banderoles … hyper standardisées et en exemplaires multiples :

    « le patriarcat exploite, le sexisme tue ».

    Deux réflexions :

    1) C’est curieux cette multiplication de banderoles absolument identiques les unes des autres : ça sent la production en série (peu courantes dans les manifs spontanées où l’impression habituelle est plutôt une impression de bigarré, de bordel sympathique).

    2) comment comprendre la juxtaposition – que l’on peut lire comme une opposition – entre « le patriarcat exploite » et  » le sexisme tue » ? D’autant que cette distinction est absolument erronée, fausse, et même idiote cad mensongère (« mensonge » et « erreur » sont des choses différentes, et l’amalgame entre les deux est un grand classique de la manipulation).

    D’où mes doutes !

    « Exploiter » fait référence au capitalisme, et il est absolument évident qu’outre l’exploitation, le capitalisme tue aussi ; cad que le capitalisme n’est pas moins tueur que le sexisme; il est même d’ailleurs considérablement plus tueur, plus meurtrier que le sexisme. Alors bizarre !!!!!

    « Tuer » comme attribut spécifique au sexisme est donc ici mensonger. Comme si le sexisme n’exploitait pas. Certes il tue, mais il exploite aussi, soit à la maison, soit sur le lieu de travail.

    Cet affichage peut être compris ainsi : « le patriarcat exploite seulement, alors que le sexisme tue, lui. »

    Il me semble donc que l’intention est ici malicieuse cad organisée. Il s’agit de donner une importance plus grande au sexisme (qui relève du sociétal cad de la fameuse intersectionnalité que la très haute bourgeoisie financière promeut à fond actuellement) face à la lutte anticapitaliste (qui constitue le « tout » du social : richesse versus pauvreté), anticapitalisme dont le but est de liquider l’exploitation de « tout » travail justement !

    Qu’est-ce que c’est que cet affichage, que cette manifestation, qui sournoisement minimise la lutte des classes par rapport aux luttes sociétales qui prétendent constituer le « tout » ou du moins le « principal » ou encore « le prioritaire » de l’intersectionnalité ?

    Ces femmes n’ont-elles pas saisi le sens de telles revendications ; ou alors sont-elles de futures bourgeoises diplômées qui se foutent totalement de la problématique richesse/pauvreté, et qui ne pensent qu’à devenir patronnes ou cheffes ou directeures ?

    Je pose simplement la question.

Laisser un commentaire