Pour accéder à ce contenu veuillez vous connecter ou vous abonner

« L’écologie politique est prête à gouverner » – Quartier Libre avec Éric Piolle

Émission du 08/07/2021

Aude Lancelin a reçu le maire de Grenoble, candidat à la primaire écologiste pour la présidentielle 2022, pour un grand entretien. Au menu: le bilan des municipalités vertes, les chantiers à à accomplir pour la France, et une évocation émouvante de son parcours personnel

De la même émission
À voir aussi

16 Commentaire(s)

  1. 6ème semaine de grève des bibliothécaires à Grenoble : merci de les soutenir
    https://www.papayoux-solidarite.com/fr/collecte/caisse-de-solidarite-des-bibliothecaires-de-grenoble-en-lutte :
    « Les bibliothécaires soutenues par l’intersyndicale ont écrit une lettre ouverte à Eric Piolle le 26 août 2021, lui demandant de dépasser les déclarations d’intentions et de marquer clairement son soutien à leur combat. Elles demandent, par ailleurs, l’abandon des sanctions et la réinstauration d’une jauge adaptée à la surface de chaque équipement. A ce jour, seul le silence leur a répondu. »

  2. 1 >> pas d’alliance avec JLM >> très catégorique et manque de modération
    2 >> je souhaite rappeler que les employés de service font partie des « nouveaux ouvriers » de notre époque
    3 >> j’ai du mal à voir son humanisme…

  3. Un non-croyant pratiquant, je ne connaissais pas mais bon il a le droit et je pense qu’il est sincère; en même temps je me demande si on peut être élu à Lyon sans aller à la messe.
    Il se réclame de la science , je trouve ça bien, et en effet l’urgence climatique s’appuie sur des prévisions scientifiques même s’il existe plusieurs modèles et je ne sais pas quelle est la part de subjectivité ou de probabilité objective qui rentre dans ces modèles. Mais urgence climatique ou non, quel être humain à part les béotiens peut justifier le fait de se ficher de l’écologie.
    Je me demande encore pourquoi un écologiste scientifique ne parle jamais d’ITER et de la fusion nucléaire et d’une éventuelle accélération de la recherche dans ce domaine.
    Sa sincère déclaration sur le manque d’intérêt qu’il a sur l’histoire du mouvement ouvrier est problématique pour moi. D’abord je fais le constat très clivant qu’il fait lui-même sur plusieurs sujets : ce n’est pas dans ma culture. J’aime bien cette expression , on voit bien qu’il est prêt à beaucoup de choses pour rassembler mais il faut être dans le champ de sa culture … Peut-être qu’en étudiant le mouvement ouvrier ses théories, son histoire il aurait des idées plus claires sur le caractère prédateur du capitalisme c’est à dire que dans sa forme la plus évoluée; ce caractère ne peut être compris que comme intrinsèque au capitalisme.
    Alors c’est vrai la classe ouvrière a commis beaucoup d’erreurs, elle n’a pas toujours compris et pris du recul et donc souvent son manque d’ouverture lui a été fatal. C’est ma culture : le mouvement ouvrier a toujours été internationaliste, pour l’égalité sociale et la fraternité des peuples mais pas encore assez bien armé … intellectuellement car toutes les horreurs qu’elles soient du fait du mouvement ouvrier ou contre lui ne remettent pas en question son caractère profondément pacifiste.
    Beaucoup d’autorité chez M Piolle on le sent. Autorité, capacité à être rassembleur, à parler un langage de bois et en même temps laisser passer des moments de vrai sincérité : un grand avenir s’ouvre devant lui.
    Moi je reste dans ma classe ouvrière même si le lui rend hommage : il n’est pas aller à la manif des policiers qui à mon avis n’en était pas une . C’était une véritable mise en scène politique en collusion avec le pouvoir pour faire peur ; d’ailleurs l’invité Alexandre Langlois l’avais bien décrit : où étaient les revendications policières ?

  4. J’ai cru comprendre (c’est de mémoire, donc à vérifier) dans les propos de mr Piolle, qu’il y avait à Grenoble une sorte de pénalisation des consommations d’eau quand celles-ci excèdent 3% du revenu de l’abonné !
    Donc, sauf erreur de ma part, seuls les plus riches peuvent avoir des piscines sans être pénalisés ?

  5. Eric Piolle très attachant. Un homme qui mérite d’être soutenu dans ses combats. D’accord avec Daniele Amram, Piolle et Rousseau sont éloignés de Jadod qui flirte avec LaRem.
    Une invitation de Sandrine Rousseau à QG serait une bonne idée.
    Raymond Perez

  6. Es ce qu on peut s allier avec des gens de gauche qui ont trahi et qui nous ont amené vers Macron?

    48’37
    Vous devez entendre aussi que les gens n ont pas envie de vous voir pactiser avec la gauche qui a porté Macron au pouvoir.

    La réponse de Mr piole vous renvoie en gros au tout sauf le Pen et Macron.
    Ni l un ni l autre comme disent les abstentionnistes.

    Nous sommes victimes du système électoral antidémocratique qui oblige à faire des alliances pour conquérir le pouvoir.
    Le bilan de la gauche plurielle s inscrit dans ce cadre et il est négatif.
    Donc refaire une gauche plurielle qui trahit ! Non merci.

  7. Il est creux cette homme – Il nous récite des clichés de CV passe-partout. Il se décrit comme un “gagnant“ des olympiades politiques de tous les 5 ans… mais bon sang, à quoi ça sert ?
    Ici, rien à voir ou entendre de la condition humaine qui est la lutte contre la loi du plus fort !

  8. Merci pour cet excellent entretien, Aude. J’apprécie beaucoup votre capacité à maintenir vos questions jusqu’à obtention d’une réponse. Eric Piolle est intéressant mais l’écologie politique ne peut pas non plus être capitaliste car ce serait une couleur, rien d’autre. Il y a un immense fossé entre Jadot (très proche de Macron) et Piolle et Rousseau. J’espère que vous recevrez bientôt Fabienne Rousseau qui mérite vraiment d’être interviewée par vous. Tout dépendra de qui sortira de la primaire écolo! Les proximités entre la FI et Piolle ou Rousseau sont déjà avérées contrairement à Jadot
    Le gros problème c’est quand même l’abstention due à la trahison de Hollande qui a bien écoeurés les électeurs de gauche.

Laisser un commentaire