Pour accéder à ce contenu veuillez vous connecter ou vous abonner

« Les États-Unis nous veulent-ils du bien ? »Avec Annie Lacroix-Riz

Émission du 25/01/2024

Aude Lancelin a reçu l’historienne Annie Lacroix-Riz pour évoquer son dernier livre « Les Origines du plan Marshall: le mythe de l’aide américaine » aux éditions Armand Colin. De la colonisation totale du monde jusqu’au bourbier ukrainien : pourquoi nous marchons aujourd’hui vers la guerre. Un entretien explosif à voir sur QG !

À voir aussi
À voir aussi

8 Commentaire(s)

  1. merci pour ces échanges où vous laissez parlé la personne invité, j’ai hate ce soir avec Todd… et merci pour le debat entre sur la guerre .. ca donne vraiment a penser que voter est vraiment inutile meme en votant Arlette puis JLM depuis 2012 comme je le fais, seul la révolution nous aidera, surtout nous les victimes d’inceste qui sommes aussi bouc émissaire, pas facile … la violence subit enfant nous castre jusqu’à 40 ans, nous fait avoir peur en intimité mais nous somme homo sapiens et avons besoin des autres, ce qui nous stresse. Voila pourquoi aucun gouv JAMAIS ne protègent les enfants, ca crée des adultes soumis, trouillards, et seul.. le mieux pour pas révolutionner, les paysans seuls ne révolutionnent pas, ni les routier, ni les Taxi.. mais ca peut changer , on le saura cette semaine.. soutient aux agri a moins de 100 hectare de propriété.

  2. Fort bien (enfin, façon de parler, car c’est fort triste !). Mais on trouve la même erreur disons de type « marxiste » consistant à RÉDUIRE un phénomène à UNE explication (celle qui conforte la théorie, globalement juste). La bourgeoisie a sans doute choisi le nazisme, mais elle aurait préféré n’avoir pas à le faire, de la même façon que le RN sera choisi, avec dégoût, mais seulement si la bourgeoisie modérée (Renaissance, LR) n’offre plus une garantie, et après qu’elle aura tout fait pour l’affaiblir (sans dire naturellement que le RN soit nazi, ce qui est absurde !). Par ailleurs, on ne saurait nier que le nazisme, le fascisme ou l' »extrême-droite » ne soient portés par des milieux populaires qui n’ont rien à voir avec les calculs et les intérêts du Capital. L’analyse concrète des situations concrètes, c’est aussi cela.

Laisser un commentaire