Pour accéder à ce contenu veuillez vous connecter ou vous abonner

« Un projet avec le peuple pour 2022 » – Pas de Quartier avec Eric Drouet

Émission du 18/10/2020

Aude Lancelin a reçu Eric Drouet, pionnier du mouvement des Gilets jaunes, pour une interview exclusive sur le projet qu’il envisage de porter avec les gens pour la présidentielle 2022.

De la même émission
À voir aussi

4 Commentaire(s)

  1. Remplace le premier commentaire validé par mégarde !

    Que cache cette candidature d’E. Drouet (qui n’est pas à une contradiction près) et qui plus est, prévient que des « partis » vont tenter de le récupérer tout en rejetant aussi les autres figures des GJ qui ne se reconnaissent pas dans son concept, pour ne pas prononcer le mot tabou de « politique » ! C’est un bon début de démocratie !
    Où était-il avec tous les GJ en 2011 pour soutenir le candidat du FdG JL Mélenchon qui représentait le programme « L’Humain d’abord » contenant déjà toutes les revendications que les GJ ont reprises en 2019-2020 ?
    Où était-il aussi avec tous les GJ en 2017 pour soutenir le programme « L’Avenir en commun » porté par JL. Mélenchon et pour lequel le candidat « politique » du mouvement LFI a manqué le 2e tour pour seulement 700 000 voix ?
    Se rendent-ils compte du gâchis d’avoir manqué en 2017 l’opportunité de voir leur programme appliqué ?

    Qui a récupéré qui, si ce n’est les GJ qui se sont accaparés toutes nos revendications ? Et c’est tant mieux si nos idées sont reprises par le peuple, d’où le soutien de LFI.
    Non, ce n’était pas une récupération de notre part, mais un réel soutien, pour amplifier leurs actions, et nous l’avons maintes fois démontré dans les manifs, devant les entreprises en soutien aux salariés, etc.
    Il faut mettre les points sur les Is, et replacer les faits dans leur contexte.

    J’espère chère Aude, que tu peux essayer le temps venu, d’organiser un débat en direct entre Eric Drouet et le futur candidat LFI, pour mieux éclairer les citoyens, afin qu’ils puissent connaître le rôle de chacun.

    Je n’en dirai pas plus.

  2. Bonjour,
    Que cache cette éventuelle candidature d’E. Drouet qui rempli de contradictions et qui plus est, prévient que des « partis » vont tenter de le récupérer et rejette aussi toutes les autres figures des GJ. pas mal pour un début de rassemblement populaire !
    Où était-il avec tous les GJ en 2011 pour soutenir le programme « L’Humain d’abord » qui contenait déjà toutes les revendications que les GJ ont reprises en 2019-2020 ?
    Où était-il aussi avec tous les GJ en 2017 pour soutenir le programme « L’Avenir en commun » porter par JL. Mélenchon (porte parole de LFI) et pour lequel le candidat « politique » du mouvement a manqué le 2e tour, pour seulement 700 000 voix ?

    Qui a récupéré qui ? Si ce n’est les GJ qui se sont accaparé toutes nos revendications ? Et c’est tant mieux si nos idées sont reprises par le peuple, d’où le soutien de LFI.
    Non, ce n’est pas une récupération de notre part. Il faut mettre les points sur les Is, et replacer les faits dans leur contexte.

    J’espère chère Aude que tu va faire un débat en direct entre Eric Drouet et le futur candidat LFI, pour mieux éclairer les citoyens, afin qu’ils puissent connaître le rôle de chacun.

    Je n’en dirai pas plus.

  3. Eric Drouet est éminemment sympathique … mais.
    C’est un héros des gilets jaunes, un héros du peuple … mais.
    Il a joué un rôle véritablement essentiel et admirable dans ce que l’histoire retiendra comme le plus grand soulèvement contre l’oppression de la deuxième moitié du 20ième et du début du 21ième siècle jusqu’à ce jour … mais.

    Mais le problème avec le peuple, c’est qu’il est constitué de plusieurs classes sociales, cad plusieurs acteurs, cad plusieurs groupes de personnes ayant sur quelques points des intérêts différents.
    Mais le RIC ne constitue pas un élément suffisant de gouvernement (c’est pinuts).
    Mais le tirage au sort des gouvernants est une absurdité (aussi sympathique et intelligent que puisse être son promoteur Chouard)
    Mais si la Suisse peut organiser des votations nombreuses, c’est qu’il n’y a pas de misère en Suisse car c’est un paradis fiscal : les clivages sociaux sont modérés car tout le monde ou presque est bien traité. La lutte des classes y est molle.
    Mais les citoyens ne peuvent pas être compétents en tout ; je ne crois pas qu’on puisse tout leur déléguer à tour de rôle ou au hasard.
    Mais une organisation structurée avec des leaders compétents et motivés est indispensable.
    Mais la seule organisation structurée, compétente, motivée et prête à gouverner pour une politique de gauche non révolutionnaire, c’est LFI actuellement.
    Mais la candidature d’Eric va disperser les voix de gauche anti-Macron.

    Le problème des GJ c’est le refus des leaders et des représentants (dû sans doute en partie au fait que les GJ rassemblent des classes ou sous-classes sociales différentes).
    Depuis que le communisme existe comme perspective, le problème des petits patrons, des artisans, (et maintenant des auto-entrepreneurs), a toujours été un casse-tête; mais aujourd’hui ça semble encore pire.
    En 1789 et à la suite de 10 années (et plus) révolutionnaires c’est la bourgeoisie qui a pris la place de l’aristocratie, pas le prolétariat.
    Le capitalisme dominant d’aujourd’hui est élitiste (la finance). L’élite financière étrangle sans états d’âme les grosses entreprises, qui étranglent ses gros sous-traitants qui étranglent sans états d’âme leurs propres sous-traitants etc …Tous méso-prolétarisés mais pas tous d’accord pour un régime strictement prolétarien. La question des alliances est compliquée.
    Le capitalisme financier possède actuellement les plus grosse forces productives qui soit : l’Etat national et européen cad Macron et sa clique; et la Commission européenne; et la presse; et les traités; et les tribunaux arbitraux.
    Va falloir être costaud du mollet et du cerveau pour se cogner tout ça !

    journaliste :
    – que ferez-vous quand vous serez devant l’Elysée ?
    Eric :
    – on rentre dedans !

    C’était beau, ça laissait présager qu’on allait leur rentrer dedans !
    Merci Eric.

  4. Je n’ai jamais regretté mon abonnement et j’ai souvent découvert des intervenants de qualité,
    mais là…

    Drouet, qui n’a jamais entendu entendu parler de la gauche radicale, qui met tout le monde dans le même sac… quel mépris pour tout ceux qui se battent depuis des années contre le capitalisme.

    c’est le degré zéro de la pensée politique. Au secours.

Laisser un commentaire