Pour accéder à ce contenu veuillez vous connecter ou vous abonner

«En face ils sont puissants» – Quartier Libre avec François Ruffin 21/11/2019

Émission du 21/11/2019

Pendant la durée du confinement, nous vous donnons accès gratuitement à nos contenus les plus forts. Cet hiver, Aude Lancelin recevait François Ruffin, député et fondateur de Fakir, dont le film « Merci Patron ! » a obtenu le César du meilleur documentaire. Au menu de ce long entretien: son rapport à la FI, à l’écologie, aux Gilets jaunes, au monde selon Macron

De la même émission
À voir aussi

4 Commentaire(s)

  1. Je ne peux que souscrire au commentaire de mr Rey Richer. Les bobos, qu’on pourrait aussi nommé les bovos (les bonnes volontés, ou les néo-chrétiens) ou les beaux veaux car ils appartiennent à la petite-moyenne bourgeoisie diplômées (et sont donc sensibles à l’esthétique comme l’a montré Bourdieu), ces beaux veaux, donc, constituent l’éternel solution de sauvetage du capitalisme quand monte la pression du populaire !!!!

  2. Pas de surprise après avoir entendu Ruffin. J’étais moi aussi lecteur de son journal mais j’ai assez vite compris, c’est un social-démocrate, un réformiste ; les mêmes que ceux qui ont tournés le dos à Jaurès et ont appelés à la guerre … Il est très gentil , très humain , révolté que des millions de gens n’y arrivent plus, cette violence qu’ils subissent et la haine que tous ces gens expriment en retour, fait peur à Ruffin ! La lutte des classes , il en parle mais on voit bien qu’il n’a pas compris.
    Il veut faire l’unité avec tous les gens de bonne volonté, les bobos, ceux qui savent se tenir, qui préfèrent parler d’écologie sans se mouiller politiquement pour les plus pauvres, la charité c’est plus dans leur corde, mais ce peuple non, c’est pas possible , comment pourrait-il prendre le pouvoir ? Un Nicolas Hulot, toujours l’ami de Macron (se fâcher c’est populaire), est contre les traités de libre échange mais … est-il contre le capitalisme ? La stratégie de Ruffin « faire un grand bloc contre Macron », avec Nicolas, les néo-socialistes qui recommencent à parler plus à gauche, Mélanchon qui disait en préparant je ne sais plus quelle élection qu’il était contre les barricades et la révolution, celui qui a un plan B mais qui croit au plan A, sans remettre en cause les premiers articles de la constitution européenne, le libre échange, la libre circulation des capitaux, la concurrence non faussée … surtout de ce dont les états s’occupent alors que ce sont des marchés très prometteurs, on le voit tous les jours, après la française des jeux , la houille blanche et toute l’énergie y passera comme l’éducation nationale , les hôpitaux , les communications , la télé c’est déjà programmé …
    Mais ils ont la solution , l’écologie, on nous prévient déjà ça sera très cher, des milliards ! Et tous ces bobos qui pourront se payer encore des services et des taxes, se diront que ces gens du peuple n’ont aucune conscience , ils ne pensent qu’à eux ! Ce n’est pas ce que dit Ruffin mais c’est ce qu’il fera car il va , tout en ne le voulant pas le devenir , incarner l’espoir du peuple, le sauveur avec Nicolas devenu son ami, avec Raphaël Glucksmann et le PS, tous unis, tous exemplaires, tous bien éduqués … le peuple ne pourra faire autrement (avec l’aide de tous les médias) que de leur accorder sa confiance, ils sont gentils , compétents, éduqués, ils veulent le bien du peuple et sans révolution ! Peut-être que Mélanchon ne sera pas dans la liste mais je ne donnerai pas ma main à couper !
    Bien sûr que l’écologie est importante mais elle consubstantielle au capitalisme qui saura bien s’adapter et acheter qui il faudra acheter !Et surtout il continuera à se remplir les poches !
    Moi aussi , je suis contre la violence, moi aussi je suis pour des actions de masse, mais le peuple qui retourne la violence qu’on lui fait, aura toujours mon soutien. Je trouve dommage qu’il se fasse massacrer souvent inutilement , le peuple est généreux et la souffrance et la répression qu’il subit, restent comme des symboles, des appels : oui il faut lutter, comme on peut lorsqu’on est pas politisé, ils trouveront le chemin de la victoire. Mais pensez à prendre du recul, pensez à ce que vous allez faire lorsque vous aurez le pouvoir et que vous montrerez au monde entier que vous savez gérer votre pays de votre point de vue, le point de vue des plus exploités, il est universel car il ne pourra pas vous venir à l’idée d’exploiter les autres. Il est tant que les autres travailleurs plus aisés comprennent cela, de plus eux aussi sont exploités et souvent tout autant. Ils seront poussés à être de votre côté car le capitalisme détruira tout, et la France ne sera pas la seule dans le combat !

Laisser un commentaire