Pour accéder à ce contenu veuillez vous connecter ou vous abonner

« Vaincre les dominations » – Quartier Libre avec Geoffroy de Lagasnerie

Émission du 11/01/2021

Geoffroy de Lagasnerie, philosophe et sociologue, était l’invité de Yoan Gwilman pour un grand entretien. Les combats qui viennent, le procès Julian Assange, le Comité pour Adama, les violences policières et de nombreux autres sujets à retrouver dans cette interview accordée par l’auteur de « Sortir de notre impuissance politique ».

De la même émission
À voir aussi

6 Commentaire(s)

  1. Tiens, en parlant « des luttes sociétales qui étouffent la lutte sociale », Le Monde Diplomatique propose sur 1 page un vraiment très bon article de Frédéric Lordon intitulé « pour favoriser les ententes entre des luttes ». Frédéric tient une ligne à la fois ferme et consensuelle dans son analyse (le consensuel n’est pourtant pas son habitude !).

    Cet article traite de la question de la priorisation (ou pas) de toutes ces luttes en compétition ou en complémentarité : lutte anticapitaliste et luttes sociétales (races, genres, orientations sexuelles etc ….).

    Tout d’abord, ça fait vraiment plaisir que cette question (à mes yeux absolument majeure actuellement) soit enfin posée par un intellectuel du sérail, connu et reconnu.

    Ensuite, sur ce fond plutôt délaissé dans les débats (personne n’ose critiquer l’intersectionnalité qui met toutes les luttes dans le même sac de façon indistinctement additives, ce que personnellement je conteste énergiquement car le maillage entre ces luttes est complexe et plein de contradictions), il propose une analyse très pertinente qui reconnait tout de même au moins un critère de priorité à la lutte anticapitaliste. Ouf !

    En continuant, l’analyse devient plus consensuelle dans les comparatifs et même dans les solutions proposées pour calmer la cohabitation. Beaucoup d’exemples, accompagnés d’ironie plaisante et …mordante, dans ce texte. C’est du Lordon.

    Tout l’article est extrait parait-il de son nouveau bouquin qui sort demain en librairie (non, non, je n’ai aucun intérêt dans l’affaire).

  2. En cours d’écoute je m’interromps car agacée par le jugement pour le coup mythologique de Yohan: les communistes contre l’IVG…. la loi est passée grâce au vote des députés communistes !!! C’est très à la mode de dire ça, sauf que c’est faux ! Gaffe QG! Revoir ses fiches !
    Je retourne à l’écoute, un peu difficile car le sociologue a un débit éprouvant !

  3. Lagasnerie très brillant. J’ai particulièrement apprécié sa déconstruction de la « nation ». (Le côté « Marseillaise » étant la seule chose que je puisse reprocher à QG: il y a d’autres moyens de critiquer l’UE!) En tout cas: où ailleurs trouverait-on des interviews aussi bien préparées et des présentateurs aussi attentifs aux propos de l’invité? Nulles part, ailleurs, bien entendu!

  4. Yohan a été très bon. Jamais en débordement devant un interlocuteur plutôt coriace sur le plan philo-sociologique. Bravo.

    Coriace mais un peu brouillon et contradictoire. Le pire étant que, comme toujours chez les jeunes intellectuels bourgeois, seules comptent les luttes sociétales et, là, en particulier et en haut du panier, la question du racisme. Citer Bourdieu comme référence et ne pas dire un mot sur les luttes sociales, la lutte des classes (en rester aux concepts Bourdieusiens – habitus, …) c’est fort ! Ah ! les concepts … !!!!!!!

    Bref, chez lui, les (justes) luttes sociétales servent à cacher les luttes sociales. Il pense sans doute comme Mr Tin, autre haut diplômé qui est apparu récemment sur les écrans du Média, que le sociétal et le social c’est du pareil au même; tout dans le même sac. Confusionnisme.

    Ils sont forts ces puissants, ils s’associent des mecs de plutôt haut niveau ! dans une belle offensive groupée. Bravo.

    1. Impression effectivement d’un confusionnisme entre luttes sociétales et luttes sociales c’est à dire luttes de classes (pour mieux la nommer).
      Je reste sceptique lorsque Youcef Brakmi, par exemple, sur un autre débat, exprime la priorité du combat actuel à celui contre le racisme sur les autres combats, et non celui de la lutte des classes. J’approuve Youcef dans ce combat, qui est aussi le nôtre, à tous, mais le fond du problème est quand même, me semble t’il, celui qui relève de la lutte des classes. Il serait intéressant d’avoir un débat sur ce point surtout avec ce qu’avance Youcef pour nous permettre d’avoir une idée un peu moins brumeuse sur ce point, en tout cas, pour ma part…

      1. Bien d’accord.
        Je n’arrête pas de poster dans ce sens en ce moment, que ce soit sur Le Média ou QG.
        Je trouve très étrange qu’en l’espace d’un mois, trois intellectuels viennent nous dire « précisément » (« explicitement ») cette banalisation de la lutte des classes parmi les autres luttes sociétales : Tin sur Le média, Lagasnerie sur QG, Huret sur QG. C’est nouveau et … voyant.
        L’intersectionnalité (cette banalité théorique) est le support de ce forcing. Il suffit parfois de trouver un nom qui en « jette » pour que la chose devienne une splendeur. Et les intellos fatigués adorent les splendeurs … intellectuelles.
        Ce qu’ils ne veulent pas comprendre, c’est que la résolution des luttes sociétales ne fera que renforcer le capitalisme en y intégrant tous les exclus (c’est très bien pour eux), alors que les luttes sociales sont avant tout dirigées contre le capitalisme. D’où un hiatus qu’il faut gérer en toute conscience, et non pas nier par un lissage … étrange !
        Je ne mets pas Brakny dans la liste, car son seul combat prioritaire a toujours été le racisme me semble-t-il. Par contre, dans le dialogue, il se révèle être un parano agressif qui ne comprend pas que d’autres soient prioritairement sur d’autres combats.

Laisser un commentaire