Pour accéder à ce contenu veuillez vous connecter ou vous abonner

«Taxer la finance pour sauver les hôpitaux et le climat» – Quartier Libre avec Pierre Larrouturou

Émission du 12/11/2020

Aude Lancelin a reçu Pierre Larrouturou, rapporteur général du budget de l’UE et premier député européen en grève de la faim, afin d’obtenir la taxe contre la spéculation financière.

De la même émission
À voir aussi

3 Commentaire(s)

  1. C’est intéressant d’ouvrir les débats sur une actualité forte, même avec des personnalités, disons « plutôt consensuelles ».
    On ne peut qu’être d’accord avec la revendication. Je suis pour. Seuls les 1% et leurs affidés seront contre. Mr Larrouturou est un réformiste de gauche (un peu comme la CFDT au niveau syndical) et ce qu’il propose ici est bien.

    Mais pour ma part, je vois tout de même dans cette démarche un certain opportunisme, cad la recherche d’un effet d’aubaine pour démarrer le grand cirque électoral de 2022 (tout comme Macron démarre actuellement son inévitable future confrontation électorale avec mme Le Pen en saisissant l’affaire Paty ; tout ce qu’il propose n’est d’ailleurs pas déconnant : les nombreux enseignants de mes connaissances ont apprécié sa fermeté et sa clarté dans la défense de la laïcité et de la liberté d’expression.
    Revenons à mr Larrouturou. A gauche, il n’y aura pas d’alliance large, mais peut-être de petites alliances (PS ? Place publique ? EELV ? tous les petits réformistes de la gauche un peu de droite) que chacun cherche à aborder en position de force.
    Cette affaire de taxer les « achats » financiers comme on taxe les « achats » des produits ordinaires, est dans les tuyaux depuis longtemps et il manque peu de choses pour que ça passe; donc c’est bien vu pour Place Publique et on ne peut qu’approuver. Si jamais la mesure ne passe pas dans 4 mois je reconnaitrais mon erreur d’appréciation.
    Mr Larrouturou, lui, n’a rien à perdre ici, même pas la santé, ce qu’il justifie fort opportunément – encore – par son sens des responsabilités vis-à-vis du Covid : il est fort le gars, mais il bétonne un peu beaucoup je trouve, et ça laisse une telle impression de perfection morale que … j’ai comme des doutes qui m’assaillent. Je lève tout de même mon verre de rouge à sa santé !

    1. Au fait, il me semble que mr Larrouturou n’a pas répondu vraiment à la dernière question d’Aude à propos du « reset » ; sa réponse en appelait à partir sur de nouvelles bases effectivement, mais sans faire clairement référence au documentaire « hold up ».
      Y’a comme un problème avec la dernière question avec Aude ! Vigilance scientifique oblige, il faut essayer de comprendre ce qui se passe ! La socio-psychologie nous en sera reconnaissante.
      (c’était le mode humour).

Laisser un commentaire