SOIRÉE SPÉCIALE : « Deux ans de luttes, et maintenant? » – 2ème partie : Réflexion stratégique

Émission du 01/12/2020

Aude Lancelin et Anasse Kazib ont animé une soirée exceptionnelle avec de nombreux intervenants ! 2 ans après les événements de l’Arc de triomphe, ils parlent stratégie à adopter face aux pouvoir avec leurs invités politiques, syndicalistes et militants.

De la même émission
À voir aussi

11 Commentaire(s)

  1. Bonjour à toutes et à tous,

    Léon Blum : « Nous armerons le prolétariat, tout le reste n’est que littérature » ! vidéo 36 »

    Cette phrase, « Nous armerons le prolétariat tout le reste n’est que littérature ! » C’était la promesse électorale (qu’il n’a pas tenu) de Léon Blum pour les élections de 1936 :

    http://mai68.org/spip/spip.php?article5381

    Allende a refusé, lui aussi, d’armer le prolétariat. Pourtant, celui-ci avait fait deux manifs gigantesques pour le lui réclamer :

    http://mai68.org/spip/spip.php?article1548

    Le peuple désarmé sera toujours vaincu… ça vaut aussi pour les Gilets Jaunes !

    La Grève des cheminots de 2018 n’avait aucune chance de gagner. Elle était loin d’être aussi dure que celle de 1995, qui, elle même, n’avait pas réussi à aller aussi loin que celle de 1986. En effet, en 2018, les syndicats avaient réussi à obliger les ouvriers à ne faire grève que deux jours par semaine. Voir l’article « La décadence de la classe ouvrière française », au lien ci-dessous :

    http://mai68.org/spip2/spip.php?article2008

    Pour un topo sur les grèves de 1986 et 1995 voir ici :

    http://mai68.org/spip/spip.php?article1170

    Quant à l’écologie s’il s’agit de manger le moins de viande possible, c’est de la merde. La vraie écologie consiste à manger de la viande de bonne qualité. Mon père faisait grève pour défendre son bifteck et moi aussi !

    Par ailleurs, la vraie écologie, celle du début des années 1970, qui ne se présentait pas aux élections, dénonçait l’énorme surpopulation de la planète. Après mai 68, il y avait la grève des gosses. Beaucoup refusaient de faire des enfants pour plusieurs raisons. La raison écologique : plus on est nombreux plus on consomme et pollue, la raison féministe : le gosse est un boulet au pieds qu’attache l’homme à la femme pour la rendre dépendante, et, surtout, la raison politique : on ne livre pas d’enfants à un monde aussi pourri !

    Si, dans les manifs générales, il n’y a aucun slogan écologiste, c’est que tout le monde s’en fout : la lutte de classe est l’essentiel ! C’est ça qui passe avant tout. On préfère vivre sur une planète sale mais libres et sans exploitation, que sur une planète propre en étant esclaves. D’ailleurs, dans les années 1970, le slogan « paris ville propre » était un slogan réactionnaire de gens qui ne voulaient plus de graffitis, plus d’Arabes, plus de rats, plus de Noirs, etc.

    La police est née quand :

    http://mai68.org/spip/spip.php?article8605

    Extrait :

    Certes, l’ancienne Garde Nationale, la police de Paris créée par la révolution Française, était vraiment très bien. D’ailleurs, pendant la commune de Paris, en 1871, elle a servi de bras armé à la révolution. Puis, après le massacre des communards par Thiers — cent mille morts d’après Louise Michel —, cette police révolutionnaire, la Garde Nationale, a été dissoute et remplacée par une police totalement aux ordres.

    La police d’aujourd’hui descend en droite ligne de celle qui a massacré les communards. Pas étonnant que les policiers soient massivement entrés dans la milice pendant la deuxième guerre mondiale, et pas étonnant qu’après avoir livré les Juifs aux nazis, ils aient livré les « Arabes » au Sarkonazi et viré les Roms de leurs campements. Pas étonnant qu’ils matraquent les ouvriers en grève et les manifestants.

    Quant au prétendu rôle de la police qui serait de prendre la défense de la veuve et de l’orphelin, seuls les naïfs peuvent encore y croire : ce n’est qu’un spectacle destiné à justifier l’existence des bandes armées du pouvoir !

    D’ailleurs, si la police était là pour empêcher les vols, les viols et les assassinats, alors on pourrait dire qu’elle a une efficacité quasi-nulle. Par contre, pour empêcher la révolution, son efficacité est totale. C’est bel et bien là son véritable but : prendre la défense des exploiteurs contre les exploités, empêcher la révolution !

    Quant à la restauration du service militaire, c’est absolument inutile pour le prolétariat, en effet, Chez Allende ce sont 60 000 militaires du contingent (service militaire) qui ont fait le coup d’État.

    On est déjà dans le fascisme

    Si on utilise le mot fascisme à son sens historique, Mussolini et tout ça, évidemment que non qu’on n’est pas dans ce fascisme-là. Mais, si, comme tout le monde, on utilise ce terme à un sens généralisé, alors force est de constater qu’on est dans un techno-fascisme de pire en pire : plus les scientifiques inventent de moyens qui permettent de contrôler les gens et plus le pouvoir nous contrôle. Et, il y en a même qui souhaitent ce fascisme, puisqu’il paraît que 10 millions d’abrutis ont téléchargé l’application « tousanticovid » !

    Le racisme, c’est diviser pour mieux régner

    Les syndicats sont des bordels et les partis les meilleurs proxénètes des masses

    QUI A TUÉ NED LUDD ?

    L’on peut considérer que c’est la royauté anglaise qui fonda les syndicats pour tuer la contestation ouvrière sauvage du début du XIX° siècle :

    http://mai68.org/spip2/spip.php?article678

    Bien à vous,
    do
    http://mai68.org/spip2

  2. Très remarquable et riche soirée, remarquablement organisée et conduite; des intervenants, des débats de niveau impressionnant. Dans le feu de l’action, des élocutions parfois un peu difficiles à suivre, une raison parmi d’autres d’y revenir..

    1. Très remarquable et riche soirée effectivement, d’autant plus que tout  »l’éventail » de la gauche était représenté.. Re-visionner des débats est toujours enrichissant, car on zappe sur certains éléments lors d’une première écoute…

  3. Le débat dans l’ensemble était super. Bravo à l’organisation. Je viens du site de Révolution Permanente que je découvre. L’histoire de Torya !!!!!!

    Cocquerel reste le plus réaliste : ni démagogue, ni dans l’évitement. S’ils sont élus, ils savent que ça va être compliqué.

    Nathalie a ma préférence idéologique (sans entrer dans les détails). Son analyse historique est très bonne, mais les propositions pratiques, sur ce que pourrait être une prise de pouvoir, sont vagues (l’Europe ? l’expropriation jusqu’où ? ) : l’important, c’est la grand soir ! loin de la précision et du réalisme de la FI.

    Le débat a été plombé par Youcef, qui dépasse toutes les bornes ! Complétement paranoïaque :
    – « tu bâtis ton discours contre le mien » à l’adresse de Gaël, qui ne se polariserait pas assez apparemment sur islamophobie..
    – apparemment aussi, il n’y a pas d’immigrés dans le Jura puisque « les français, eux, sont dans le Jura, pas dans les quartiers ».
    – apparemment, il n’y a pas de « blancs chez O’net puisque « les femmes immigrées (ou musulmanes ?), elles, sont chez O’net ».
    – et, le comble c’est sa façon de « monnayer » sans vergogne son appui aux manifestations des autres mouvements. En gros : « moi , je suis avec vous quand il le faut, et vous, vous n’êtes pas là pour ma cause ». Si il appuie le communisme pour bénéficier de l’appui des communistes ou en attente d’un retour, ça craint ! Ce genre de chose ce n’est jamais acquis. Quand on appuie, c’est par conviction pas par calcul.
    – et tout cela sur un ton très dur qui menace la sérénité des débats contradictoires.
    Ca doit pas être simple la collaboration dans ces conditions.

    1. Nathalie Artaud ne propose pas le grand soir, il me semble. C’est celle que je trouve aussi la plus intéressante même si l’opinion est (encore) loin d’en être là.. Je comprends Youcef et son désarroi même si la lutte contre le racisme n’est pas la priorité dans cette lutte qui reste avant tout une lutte de classes avant tout.. Mais j’imagine (et imaginer est loin de le vivre dans sa chair) ce que peuvent vivre les populations issues d’immigrations relativement récentes.

      1. Bien d’accord avec les difficultés des migrants. Mais personnellement je constate que les combats sociétaux (tous légitimes) réduisent à rien l’organisation de la lutte des classes. Je n’ai jamais entendu Youssef se dire pro-communiste (sans parler de son engagement dans cette voie).
        Pour Nathalie, j’ai sans doute fait un raccourci rapide, mais je persiste sur son manque d’une perspective concrète sur l’après révolution : résultat 0,4 % aux élections.

    2. Nathalie Artaud ne propose pas le grand soir, il me semble. C’est celle que je trouve aussi la plus intéressante même si l’opinion est (encore) loin d’en être là.. Je comprends Youcef et son désarroi même si la lutte contre le racisme n’est pas la priorité dans cette lutte qui reste avant tout une lutte de classes.. Mais j’imagine (et imaginer est loin de le vivre dans sa chair) ce que peuvent vivre les populations issues d’immigrations relativement récentes.

    3. Youcef n’est en rien paranoïaque… Vous y allez un peu fort, non ? Je comprends personnellement son état d’esprit.. Et cela nous rend le devoir d’être solidaire. Les violences qui sont faites à une partie de la population concernent tout le monde, ne serait que par fraternité.. Et puis aujourd’hui c’est une partie de la population, demain une autre sera visée..; jusque à ce qu’il ne reste plus que moi et lorsqu’ils viendront me chercher personne ne sera plus là pour me défendre.

  4. Je regarde après la publication de l’article d’A. Badiou. Dommage qu’A. Lancelin n’ait pas cité sa conclusion, car il mentionnait un objectif tactique tout à fait pertinent, peut-être prometteur, de protestation contre le service des privatisations à Bercy. L’avis des invités sur ce conseil aurait été intéressant.

  5. Excellente idée d’avoir associé Révolution Permanente à un débat commun. Ne suis pas le seul à l’avoir suivi jusqu’à la fin et satisfait du dépassement de la limite de 23h.. Les idées et les convictions s’aiguisent et laissent entrevoir que nous ne nous laisserons pas mener, quelque soit le courant auquel on adhère.. Anasse Kazib donne la pêche même à un retraité comme moi au fin fond de sa province.. Je l’apprécie aussi beaucoup et suit régulièrement les vidéos de RP ainsi bien sûr que celles de QG. Vinceremos !

  6. Excellent débat. J’ai été très intéressée mais pas rassurée sur la volonté d’organisation, de structuration et de cohésion de tous ces mouvements. J’ai peur que tout cela laisse un boulevard à macron. Ne pas voter, c’est lui laisser la place, hélas

Laisser un commentaire