Pour accéder à ce contenu veuillez vous connecter ou vous abonner

Le système de la présidentielle et des partis est-il dépassé? – Quartier Jaune Avec Mathilde Imer, Philippe Bouriachi, et Fabrice Grimal

Émission du 24/01/2022

Notre animateur David Libeskind a reçu Mathilde Imer, cofondatrice de la Primaire Populaire, Philippe Bouriachi, conseiller régional EELV, et Fabrice Grimal, candidat en 2022, pour un grand débat sur la présidentielle. Le monopole électoral du PS et de LR semble être un lointain souvenir. Quels sont les nouveaux processus d’émergence de candidats en opposition au système des grand partis? Comment contourner les embûches démocratiques telles que les pressions exercées sur les maires et leurs parrainages? Nos invités font le point dans cette édition de Quartier Jaune

À voir aussi
À voir aussi

11 Commentaire(s)

  1. Dans la situation actuelle ce genre de débat me semble ne pas servir à grand chose,, tout a été, dit, on doit passer à autre chose, le temps n’est plus aux bavardages stériles. Il faut absolument sortir de ces discours, et agir pour un changement radical, sortir du néo-libéralisme et se débarrasser de ceux qui font du sur-place où ceux qui ne veulent rien changer. Intéressons-nous à ceux qui peuvent nous sortir de cette situation catastrophique !
    Rassemblons nous derrière ceux, qui par leur programme, leur sérieux proposent des solutions qui répondent en grande partie à l’attente des citoyens. !

  2. Je suis déçue par QG et je trouve que son rôle lors d’une campagne présidentielle aux enjeux gravissimes (droite et extrême droite dangereuses) n’est pas digne d’un bon journalisme. Je suis vraiment choquée par cette émission de droite et cette place accordée sans la moindre analyse critique, sans la moindre enquête sur sa création, ses fondateurs, ses pratiques et les moyens dont ils disposent.
    Non, ce n’est pas ce que j’attends d’un média libre et je ne suis pas disposée à poursuivre mon abonnement sur QG.
    Sauf si une véritable enquête est diligentée très très rapidement sur le sujet.

    1. De quoi parlez-vous Danièle? Où avez-vous sur QG la moindre promotion de la Primaire populaire? La camarade Mathilde Imer était confrontée dans ce Quartier Jaune animé par David Libeskind à un élu EELV et à un Gilet jaune, qui ne participent pas à sa démarche. Il faudrait l’interdire carrément de parole?

      Par ailleurs, Aude Lancelin a signé un éditorial exprimant un scepticisme total sur ces pseudo tentatives d’union de la gauche. Difficile d’être plus clair quant à notre point de vue.

      Ici 👉 https://qg.media/2022/01/13/la-gauche-vaut-elle-une-greve-de-la-faim-par-aude-lancelin/

      1. L’éditorial de Aude Lancelin est d’une grande clarté et fait réfléchir. Il est argumenté et exprime très bien le scepticisme de nombre de gens.
        Par contre, David ! Pas une seule question sur les origines de cette primaire, les cofondateurs, les méthodes quasi facho et les menaces utilisées envers les « candidats », le fric incroyable dont ils disposent, etc. Ce n’est pas ce que l’on attend, non, pas du tout. C’est comme s’il voulait nous faire gober une histoire dont il semble ne rien connaître. Cette primaire est illégale, elle s’apparente à un sondage dont on cacherait la notice technique puisqu’elle intègre des candidats qui n’ont pas donner leur accord. Alors, désolée, mais ce n’est pas le journalisme que nous sommes en droit d’attendre d’un média indépendant!

    1. Cette manoeuvre de ces salopards de la primaire populaire constitue une obstruction au bon déroulement de la démocratie. Déjà que le vote non-anonyme des élus est en soi anti-démocratique, là ça fait beaucoup d’anti-démocratisme qui s’accumule depuis le quinquennat Hollande. C’est pire que l’accumulation du capital, cette affaire !

      (ceci dit, Mélenchon devrait se reposer un peu ! « pète-lui la gueule » !!!! Ce n’était qu’un photographe !)

  3. Mathilde Imer, cofondatrice de la primaire populaire, proche de LREM. La primaire populaire est une arnaque absolue, une manipulation éhontée du PS et de LREM : https://www.frustrationmagazine.fr/primaire-populaire/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=frustration-nouvelles-du-front-janvier-n4_01_22
    Comment peut-on imposer à des candidats un vote qu’ils ne souhaitent pas! D’un point de vue juridique, cette démarche revient à un sondage et comme par hasard, un sondage sans aucune transparence ni notice technique.
    Je suis déçue que QG rentre si aisément dans cette combine dégueulasse! C’est déprimant de vous voir sans critique sur cette soi-disant primaire populaire organisée par le PS de droite et LREM! Vous devriez faire votre boulot de journaliste, Monsieur et investiguer davantage.

    1. Aujourd’hui, le plateau était intégralement de droite. Pourquoi pas de temps en temps ! Ca peut être une astuce pour montrer qu’on est pas « partisans ».
      Il parait que le comparse d’Ilmer à la manoeuvre sur la Primaire Sondagière de Droite fricote avec la secte religieuse « frères musulmans ». Tous deux sont énarques. Ca fait beaucoup, même si aucune de ces caractéristiques n’est condamnable en soi.
      Mathilde Ilmer, avec son air de « timidité craintive » bien joué est très forte. Dans la macronie, ils sont très forts en général. Des ordures. Bravo.

    2. Autre remarque : dans un quartier jaune précédent :
      https://qg.media/emission/pour-qui-voteront-les-gilets-jaunes-quartier-jaune-avec-anthony-toueilles-ingrid-levavasseur-laetitia-dewalle-et-mathilde-imer/
      David Linbeskind avait questionné tous les participants sur leur activité/statut civil … sauf Mathilde Ilmer, qui semble protégé (j’avais signalé cela dans mon commentaire). C’est une faute car la situation professionnelle, et même le parcours universitaire, explique pour partie les positionnement idéologiques et politiques (classes sociales), bien que ce ne soit pas mécanique. En tout cas, je ne vois aucune raison pour que la Mathilde ne soit pas interpellée comme les autres participants. Elle joue le « gentil toutou compatissant et navré » mais je n’y crois pas.
      La tribune populaire, c’est la valse des simagrétistes.

  4. Où l’on apprend que c’est Hollande qui a mis en place ce système de parrainages « publics » par les élus. L’étape suivante c’est quoi ? le vote public des citoyens ? Le vote à main levée généralisé ? Quel trou duc crypto-fasciste ce Hollande … et ce PS. Forcément il y aura toujours une partie des électeurs de la commune ou de la circonscription qui en feront reproche au maire.
    Bref toutes les candidatures qui « apparaissent » comme radicales sont condamnées d’avance. Sous prétexte d’éliminer les clowns, on élimine les radicaux. Le conservatisme imposé.

Laisser un commentaire