Pour accéder à ce contenu veuillez vous connecter ou vous abonner

Pass vaccinal: vers une surveillance globale – Pas de Quartier Avec Laurent Mucchielli et Harold Bernat

Émission du 31/01/2022

Bruxelles, Paris, Rome: les manifestations anti-pass vaccinal continuent de se tenir dans de nombreuses capitales européennes. Aude Lancelin a reçu lors d’un grand débat en direct Laurent Mucchielli, sociologue, et Harold Bernat, philosophe, pour analyser la politique sanitaire du gouvernement et les menaces qui pèsent sur nos libertés depuis le Covid

Le 24 janvier 2022, le pass vaccinal entre en application en France. Le pouvoir supprime la possibilité de fournir des tests négatifs en tant que justificatifs. Et bientôt, ce sont toutes les personnes n’ayant pas fait une 3ème injection de rappel qui ne pourront plus accéder aux restaurants, bars, musées, TGV, centre commerciaux… Cet outil extrêmement liberticide, basé sur la simple technologie du QR code, suscite une vague de protestations à travers le monde

Pourquoi le gouvernement tient-il absolument à ce dispositif qui remet en cause des principes cruciaux de notre démocratie ? Comment la figure du « non-vacciné » est-elle devenue le mouton noir des discours politiques et médiatiques ? Sommes-nous arrivés à un point de rupture irréversible du contrat social ? Nos invités en débattent sur QG !

Découvrez les autres contenus de QG avec nos invités :
« Comment vaincre le bloc bourgeois ? » – Pas de Quartier avec Bruno Amable et Harold Bernat
« Derrière l’idéologie de la vaccination intégrale, trafics d’influence et phénomènes de cour » par Laurent Mucchielli

À voir aussi
À voir aussi

19 Commentaire(s)

  1. Merci beaucoup Aude Lancelin pour ce débat passionnant avec deux invités qui sortent de la doxa ambiante et réfléchissent.
    On devrait voir cela dans les service public !
    Harold pointe bien la casse de l’éducation nationale qui vise éradiquer tout jugement critique et subjectif chez la jeunesse et en faire des citoyens qui ont des devoirs….
    Les médias ( sauf Politis ) ne traitent pas des réformes ignobles de l’éducation nationale et surtout de ceux qui les manigancent à dessein .Les parents ne se rendent pas compte des répercussions de ces horribles réformes !

  2. Quelle belle émission ! Merci Aude pour ton courage. Je suis content de payer ma cotisation a QG et d’avoir lâché Mediapart et Le Media qui m’ont tellement déçu.
    Je paye encore mon aubole à Tonton Mermet meme si Dilha nous dépeint en nazillons. Ca me désespère, mais c pour les 20 ans de bonheur de là-bas. J ai hâte qu’ils se reveillent et reprennent le chemin de la vérité.
    Bravo bravo Aude !!

  3. pour le Canada moi GJ je suis allée voir les videos, une seule par drone, et ca prouve que c’est faible, les videos en semaine montraient des camions avec du fret, et des remorques donc pas en cours de manif, (d’ailleur les camions qui bloquaient la demi rue devant le parlement n’avaient que leur cabine). Dire le vraie c’est important et les camioneurs sont vacciné a 85% et une partie ne traversent pas la frontiere , donc se fou de ses lois.

  4. merci de ce debat, en tout cas si ‘les gesn ‘ bougent pas, c’est que les csp+ sont habitué a mepriser la population, les profs nous expliquent a nous parents qui sont nos momes, ce qui est vraie, j’ai 3 enfants adultes donc assez pro, incroyable le mepris des profs envers nous, et leur violence envers nos enfants, meme les gentils .. les profs tappent et harcellent, du coup quand on traite la populationen l’evaluant ont trouve normal d’etre maltraité par son ministre .. et TOUT les gouvernements faschiste sont mis en place e dominé par des instruits, des gens cultivé, depuis quand Pinochet, Musolinni, Hitler, Staline , Mao seraient des prolos, non tous csp+, et depuis 68 le beauf , le raciste est un prolos.. Alors que les resistants etaiebt surtotu prolos, et la maniere de se comproter avec les femmes et de plus en plus machiste plus ont monte dans la société, les mecs eduques petite classe moyenne ne reve que de tromper leur femme, comme le font les bourgeois, et les femmes elles s’ecrasent, voir admettent ca.. donc comment la classe moyennen nous traite, comment elle se laisse traiter. JAmais les profs, les medecins, les avocats .. n’ont ete libre et defendant les liberté, l’economie, ils ont toujours ete pour la bourgeoisie, Miterand est de droite.. il a donné nos entreprises aux tres riche d’aujourdh’ui, et De Gaulle nous insulatait ‘ les veaux’ ‘ la chienlit’ c’est les employées et prolos .. pire il amis en place cette 5eme, qui a ecraser les csp– mais qui enfin ecrase les csp+.. enfin.. pour nous rien de nouveau.

  5. J’ai oublié , allez voir le travail de Mme Christine Cotton , si elle a raison et je pense qu’il y a de grandes chances c’est grave mais bon le niveau de gravité a largement atteint le niveau du supportable …
    N’importe comment lorsqu’on impose un seul vaccin et de plus selon un nouveau principe (génétique) alors que d’autres pays ont pu en faire 4 classiques , (sont-ils moins efficaces ?), que l’on a pas accès aux contrats … comment accepter tout cela et effectivement le gauche accepte.
    Je suis pour la vaccination , son principe , mais pas dans ces conditions, c’est de la dictature!

  6. Je suis entièrement d’accord avec les invités,notamment avec M Bernat qui met en avant le capitalisme dans sa volonté d’évaluer le niveau de profondeur stratégique, c’est bien le niveau le plus profond , c’est un complot permanent contre le monde du travail.
    Après ce sont les médias , il y a maintenant et d’abord le tri à l’embauche y compris dans le service public : qui a le choix de nommer le directeur des chaînes?
    Si on veut être cohérent on lutte pour en finir avec le capitalisme même si c’est une stratégie de long terme surtout si on veut éviter l’erreur du Parti caporalisé même si c’est plus efficace. La gauche a renoncé depuis longtemps et sert plus que la droite au maintien du capitalisme. Merci à M Bernat pour l’explication de la collaboration des syndicats enseignants avec les pouvoirs depuis 30 ans au moins, y compris ceux plus ou moins soutenu par le PCF, je ne savais pas comment le caser dans un commentaire.
    Le PCF qui a l’air de se réveiller mais pour finir par appeler à voter pour la gauche. Oui , je me déclare sans retenue anti-gauche et donc anti droite mais depuis plus longtemps, pensez-en ce que vous voulez mais je n’accepte plus cette gauche qui ne sait faire que de l’écologie et mal en plus car elle se retourne contre les gens pour les culpabiliser et les appauvrir , je ne peux pas développer dans un commentaire .
    On dénonce les antivax comme le mal absolu comme les arabes, comme les boomers pour les fanatiques écolos.
    Soyez tranquilles les réformistes bientôt je ne pourrai plus me déclarer contre le capitalisme … les Macrons seront encore là, les GOOgles aussi

  7. Bravo à Aude pour ce débat excellent et instructif, mené avec beaucoup d’intelligence et d’approfondissement ; formidable journaliste engagée et indispensable face aux médias mainstream en déliquescence et au Médiapart en voie de décomposition morale et journalistique! Merci pour le choix des débatteurs qui ont vraiment des choses à dire pour nous éclairer.

  8. Je n’ai pas visionné cet entretien car il est tout de même très long, et que rien n’est dit dans l’invite quant au point de vue des débatteurs (que je connais fort peu). Ma question c’est : ce débat est-il contradictoire, ou est-ce un débat consensuel dans lequel les deux invités ne font que se renforcer mutuellement avec quelques nuances bien sûr ?).

    Des abonnés peuvent-ils me répondre ? Merci d’avance.

    1. D’après ce que j’en ai ressenti les deux invités ont des points de vue assez concordants. Tant Laurent Mucchielli qu’Harold Bernat sont deux personnalités relativement assez connues. Laurent Mucchielli, sociologue, participe quelquefois aux débats du Conseil Scientifique Indépendant. Victime aussi de la coupe de Youtube, les vidéos du CSI figurent sur Croxdbunker. Laurent Mucchielli a participé au 39ème.
      https://crowdbunker.com/v/FmnBbsIO

      1. Merci Tomorrow pour cette réponse.
        Concernant l’émission donc, je pensais que ça pouvait être contradictoire car classée dans « pas de quartier » où ce sont souvent des débats contradictoires (d’où le nom « pas de quartier … on sort les couteaux »; bon, je blague !
        Bon, si j’ai le temps, je sens que je serais un contradicteur.

        1. Au fond, après relecture du texte d’invite, vous avez raison : c’était une émission clairement prévue à charge contre la vaccination crypto-obligatoire. Cependant on pouvait toujours imaginer comme possible la participation d’un invité « décalé » par rapport au parti pris affiché.

          Dans ce parti pris, ce sont toujours les mêmes mots « baillons » qui reviennent :
          – « remise en cause du contrat social »
          – « liberté »

          Mais, bizarrement, jamais ces autres mots pourtant puisés à la même source :
          – « égalité »
          – « fraternité »

          Mettre en danger la vie d’autrui ne relève ni de l’égalité, ni de la fraternité ; ces deux choses-là, on peut les négliger ! Mais pas, surtout pas la liberté ! Ce qui compte c’est la « libre » expression de soi, et de son mérite ; et même la survivance du plus apte peut-être? comme dans la nature?

          Le mot Liberté c’était le mot fétiche de la bourgeoisie, mot qui a réussi à truster la première place dans le triptyque « Liberté Egalité Fraternité » lors de la grande révolution.

          Les hommes ne naissant absolument pas égaux (contrairement à ce que l’on se raconte), la liberté permet aux « meilleurs », au plus « méritants » -quel que soit le critère, et la richesse est un de ces critères- de faire la « différence » avec les autres, cad permet le libre développement de l’inégalité et de l’in-fraternité. La liberté profitera toujours aux mieux nantis. Dans les banlieues, on ne va pas souvent au restaurant, ni au spectacle, ni à l’hotel ! Dans les faits, sans richesse, on n’a que la liberté de crever.

          Mais alors pourquoi Macron le bourgeois impose-t-il tout cela ? Parce que Macron c’est la très haute bourgeoisie (1%) qui est en lutte contre tout ce qui est en-dessous. Et la plus value s’extorque plus sur le prolétariat que sur la moyenne et petite bourgeoisie.

          Pour finir sur des points d’accords (sachant que je n’ai pas visionné l’émission) :

          – c’est vrai qu’il y a eu là une expérimentation du contrôle social dont il faut s’inquiéter. Mais je crois qu’on pourrait trouver d’autres façons de s’en inquiéter. D’ailleurs, aujourd’hui, avec la baisse de la dangerosité du virus, il faut absolument s’acheminer vers un retour à la normale.
          – c’est vrai qu’une certaine incertitude sur l’innocuité vaccinale existe ! J’étais d’ailleurs très favorable aux approches curatives du professeur Raoult (là, l’innocuité était suffisamment attestée).
          – reconnaissons aussi que, si la réprobation sociale majoritaire contre les antivax existe, elle n’est pas si vive que ça ! C’est comme si, un peu dans le doute, les provax acceptaient tout de même cette manifestation de refus ; en gros, quelque opposition à « ce » pouvoir-ci est toujours saine ; de plus, tout prolétaire se rêve en bourgeois, alors …!

    2. Ainuage, je te conseille fortement de prendre 2h de ton temps pr cette émission, riche, documentées, sereine.
      Emission qui devrait passer à 20h30 sur le service publique..
      Mais bon, on en est rendus à se cacher pour se parler en 2022…

      1. Je vais essayer. Mais je crains d’écouter toujours le même discours avec lequel je ne suis pas d’accord.
        NON personne ne peut revendiquer la liberté individuelle totale, cad n’ayant aucun compte à rendre aux différents collectifs.
        Les révolutionnaires de 1789 et suivantes, avaient déjà posé que la liberté individuelle devait être limitée par la liberté des autres individus. C’est la limite bourgeoise initiale. Moi, je rajoute que la liberté individuelle doit être aussi contenue, quelque part, par les principes d’égalité et de fraternité.

  9. Emission passionnante avec des débatteurs de grande qualité. Elle prouve définitivement que la vraie information ne se passe plus sur les medias mainstreams mais sur les chaines d’information alternatives. Un grand merci à Laurent Mucchielli qui a été un des phares dans cette triste période et dont le premier tome de son livre est d’une clarté remarquable. J’espère que vous le réinviterez lors de la parution du 2éme tome. QG fait honneur à la gauche à la différence de ces medias de « référence » Médiapart, Libé qui se sont discrédités lors de cette crise en refusant tout débat contradictoire.

Laisser un commentaire